Avec le printemps s'ouvre une période de re-naissance

, modifié à
  • A
  • A
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Ce dimanche, Anne Cazaubon nous fait découvrir que des périodes transitoires peuvent être très bénéfiques.

Chaque dimanche, on ouvre avec elle une page de développement personnel pour un peu mieux se connaître, et parfois, cheminer ensemble

Dans le noir ! Éclairé à la frontale. Oui, peut-être que vous traversez une période de difficultés en ce moment.

On est entré cette semaine dans cette saison que l’on attendait tous avec impatience, le printemps et avec elle, s’ouvre à nous une période de renaissance, renaître à soi. Et la re-naissance, comme la naissance, ça peut être un peu "remuant"(d’ailleurs il paraît que la naissance est un tel traumatisme pour chacun qu’on a tous préféré l’oublier. Oui, on peut souffrir d’un syndrome post-traumatique dû à notre naissance traumatisante, mais dont nous n’avons aucun souvenir, ce qui est d’ailleurs difficile à identifier et donc à soigner. Même si l’hypnose et les techniques d’EMDR [Intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaire, nldr] font des miracles).

En développement personnel, dans ces périodes de "passage" (un peu comme le bébé qui passe dans ce tunnel étroit, où il croit qu’il va mourir et est soumis à rude épreuve), mais c’est là que sa pulsion de vie est testée, pour aller ensuite vers la délivrance. Dans nos vies, c’est un peu pareil : quand on se sent un peu "under pressure". Oui,  "sous pression", quand on a l’impression d’avancer dans le noir, qu’on a l’impression de vivre une traversée du désert, le développement personnel, nous dit que c’est exactement à ce moment-là, à cette place-là que la transformation, la "transmutation" intérieure peut se faire.

On peut s’inspirer de nombreux processus que l’on observe dans la nature pour nous inspirer dans nos "traversées intérieures". Finalement, de la pression naît le beau, voire le sublime ! Les olives doivent être pressées pour produire de l’huile : issue d’une pression à froid, le raisin est pressé pour obtenir du vin, et ma préférée, c’est l’histoire du diamant !

En fait, le diamant ne serait pas diamant, sans la présence de Kimberlite (une roche volcanique d’une grande dureté qui protège le diamant lors de sa remontée vers la surface. En fait, le diamant nous parvient grâce aux éruptions volcaniques, alors même qu’il ne résiste pas à des températures supérieures à 1.500 °C. C’est donc grâce à la kimberlite qui le recouvre et agit comme une couche protectrice que le diamant supporte son voyage depuis le manteau terrestre jusqu’à la surface. C’est aussi l’histoire de la chenille qui ne sait pas encore qu’elle deviendra un magnifique papillon. Mais qui fait confiance au processus !

Merci Anne, je rappelle qu’on vous retrouve toute la semaine à 15h50 pour de nouveaux antidotes de développement personnel.