Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est le 25e président de la République française

Vainqueur de l'élection présidentielle de 2017 face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron est le 25e président de la République française. L'actuel locataire de l'Élysée a succédé à François Hollande, dont il fut d'abord le secrétaire général adjoint de 2012 à 2014, avant d'occuper le poste de ministre de l'Économie à Bercy de 2014 à 2016. En avril de cette année-là, il crée son propre parti, En marche, devenu depuis La République en marche, parti central de l'échiquier politique aujourd'hui.

Né à Amiens en 1977, Emmanuel Macron est issu d'une famille évoluant dans le milieu de la santé, avec un père professeur de neurologie et une mère médecin. Après des études au lycée amiénois La Providence, il déménage à Paris pour y étudier les lettres et sciences sociales en classe préparatoire à Henri IV. Sous la pression de ses parents, le jeune adulte met alors entre parenthèses sa relation avec sa professeure de français, Brigitte Trogneux. L'enseignante, de 25 ans son aînée, deviendra Brigitte Macron en 2007.

Banquier chez Rothschild puis aux côtés de Hollande

Avant cela - et après une classe préparatoire - Emmanuel Macron intègre Sciences Po et ne peut alors pas effectuer son service militaire. Il réussit le concours de l'ENA, l'École nationale d'administration, et passe deux ans au sein de la promotion Leopold-Sédar-Senghor (2002-2004), à Strasbourg. Le passionné de philosophie (il fut l'assistant de Paul Ricoeur entre 1999 et 2001) est ensuite affecté à l'Inspection des finances, réalisant également des stages au Nigeria et aux États-Unis.

2007 est une année charnière pour lui : outre son mariage avec Brigitte Trogneux, future Première dame, Emmanuel Macron est nommé rapporteur adjoint de la "commission pour la libération de la croissance française", ce qui fait de lui le bras droit de Jacques Attali. À la rentrée 2008, direction le milieu financier : il devient banquier d'affaires chez Rothschild, avec une spécialisation dans les fusions-acquisitions jusqu'en 2012 et l'élection de François Hollande face à Nicolas Sarkozy. Le président socialiste, qui l'a pris sous son aile, le nomme alors secrétaire général adjoint à l'Élysée, un poste-clé.

L'aventure "En marche" et le "en même temps"

En 2014, trois mois après son départ de l'Élysée, François Hollande surprend en le nommant ministre de l'Économie. À Bercy, Emmanuel Macron choque une partie de la gauche en conduisant une politique libérale, avec une loi qui porte son nom. Il s'en sert de base pour l'élaboration du programme de son parti En marche, lancé au printemps 2016. Pour mener à bien son aventure présidentielle, celui qui est encore trentenaire claque la porte du gouvernement en août 2016, avant de se déclarer, à l'automne, candidat pour 2017. D'une aventure personnelle, Emmanuel Macron transforme En marche en rampe de lancement victorieuse pour la présidentielle, aux dépens de Marine Le Pen au second tour. Il rafle ensuite la majorité absolue à l'Assemblée nationale.

À l'Élysée, Emmanuel Macron applique son mantra, le "en même temps" de droite et de gauche, avec un gouvernement composé de diverses personnalités du champ politique et de la société civile. Marché du travail, SNCF… le chef de l'État multiplie les réformes dès le printemps 2017, avec des députés macronistes à l'unisson. Mais plusieurs crises viennent percuter son quinquennat, comme l'affaire Alexandre Benalla (été 2018), les "gilets jaunes" (automne 2018), la réforme des retraites (fin 2019) et surtout le coronavirus (printemps 2020). À l'été 2020, après des élections municipales manquées pour le parti présidentiel, il se sépare de son Premier ministre Édouard Philippe pour nommer Jean Castex (ex-Les Républicains) à Matignon.

Partagez sur :
Les derniers articles