Le Centre Pompidou rouvre avec une exposition consacrée à Christo et Jeanne-Claude

  • A
  • A
Christo 1:34
L'artiste plasticien Christo (deuxième à droite sur la photo) rencontre des fans le 23 septembre 1985, au pied du Pont Neuf de Paris, au lendemain de la fin de l'empaquetage du pont. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Le Centre Pompidou rouvre mercredi avec l'exposition "Christo et Jeanne-Claude-Paris !". La rétrospective, qui devait commencer en mars, débute finalement un mois après la mort de l'artiste plasticien Christo, connu notamment pour avoir empaqueté le Pont Neuf de Paris. Une exposition hommage donc, avec réservation obligatoire.

Mercredi, Beaubourg rouvre enfin ses portes avec une exposition consacrée aux grands artistes plasticiens Christo, décédé le 31 mai dernier, et Jeanne-Claude. Intitulée "Christo et Jeanne-Claude-Paris !", cette rétrospective revient notamment sur l'épopée de l'empaquetage du Pont Neuf. Une exposition placée sous protocole sanitaire strict. 

Réouverture sous protocole sanitaire strict

Les réservations sont obligatoires et chaque visiteur doit choisir un créneau horaire. Protocole sanitaire oblige, la capacité d’accueil du Centre Pompidou est revue à la baisse, le port du masque est obligatoire et du gel hydroalcoolique est mis à disposition des visiteurs. La distanciation sociale est aussi marquée au sol et ce, de façon originale, par des citations de grands artistes.

Au 5ème étage, les visiteurs pourront découvrir l'exposition consacrée à l'oeuvre de Christo et Jeanne-Claude? qui devait débuter en mars et qui se prolongera donc jusqu'au 19 octobre. Archives, photos, films, l'exposition retrace les origines des oeuvres de ces deux grands artistes contemporains. On découvre ainsi la préparation de l'empaquetage du Pont Neuf, un projet spectaculaire pour lequel Christo a enroulé 40.000 m2 de tissu beige autour du pont à l'aide de kilomètres de cordes. Un projet qui a notamment mobilisé des plongeurs et des cordistes. 

Comment Christo et Jeanne-Claude ont convaincu Jacques Chirac

On découvre aussi que ce projet n'aurait jamais vu le jour sans la détermination de Christo et sa femme Jeanne-Claude, qui ont convaincu Jacques Chirac, à l'époque maire de Paris. "Ils réussissent à obtenir un rendez-vous avec Jacques Chirac en 1982", mais Jacques Chirac "veut être sûr que ça ne coûtera rien et que ça ne va pas ternir son image", explique la commissaire de l'exposition Sophie Dupleix. 

À l'époque, pour le maire de Paris, l'avis des Parisiens est très important. "Qu'est-ce que les Parisiens vont penser du maire avec ce projet du Pont Neuf ? C'est pour ça qu'il réserve sa réponse pour après les élections municipales de l'année suivante", ajoute Sophie Dupleix. Jacques Chirac donne donc son accord après les municipales mais la préfecture, elle, pose son veto. Jack Lang soutient quant à lui le projet et finalement, François Mitterrand donne son feu vert pour l'empaquetage du Pont Neuf en 1985.

Christo devait empaqueter l’Arc de Triomphe cette année. Malgré sa disparition, le projet est reporté à 2021.

Europe 1
Par Diane Shenouda et Hélène Mannarino, édité par Céline Brégand