Pourquoi c’est le moment idéal pour visiter le musée du Louvre

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre, explique mardi sur Europe 1 pourquoi les visiteurs doivent profiter de la période pour revenir dans le plus célèbre musée du monde. D’autant que même si la réservation est obligatoire, il reste des places tous les jours de l’été.

Le musée du Louvre a enfin rouvert ses portes lundi, après trois mois de fermeture pour cause d’épidémie de coronavirus. Réservation en main et masque sur le visage, selon les règles du protocole sanitaire, 7.400 personnes ont pu arpenter les allées du plus célèbre musée du monde. "7.400 personnes pour plus de 45.000 m² d’ouverts au public, ça fait une visite très confortable", souligne Jean-Luc Martinez, le président-directeur du Louvre. "C’est l’occasion rêvée pour les Français de retrouver le Louvre".

"Il y a des parties entières du musée dans lesquelles il n’y a presque personne"

Le premier argument développé par Jean-Luc Martinez, c’est l’affluence. "Habituellement, nous avons entre 30.000 et 40.000 visiteurs par jour en été", rappelle-t-il. "Avec 75% de visiteurs d’origine étrangère, essentiellement des Américains, qui ne seront pas là cet été, mais également des Chinois, dont on ne sait pas encore s’ils pourront être là cet été". Finalement, seuls les touristes venus des autres pays d’Europe, qui forment le troisième contingent le plus fourni au Louvre en été, pourront être de la partie.

Et avec une jauge fixée à 7.400 visiteurs par jour, "il y a des parties entières du musée dans lesquelles il n’y a presque personne, dans l’aile Richelieu par exemple, dans les grandes cours de sculpture, les appartements de Napoléon III…", affirme Jean-Luc Martinez. Quant à la star parmi les stars : "Pour la salle de la Joconde, c’était très, très fluide".

"Il y a de la place tous les jours, pratiquement à toutes les heures"

De là à augmenter la jauge de visiteurs, il n’y a qu’un pas que Jean-Luc Martinez se refuse pour l’heure à franchir. "On pourrait un peu augmenter mais pour l’instant on voudrait d’abord rassurer les visiteurs", explique-t-il. "Souvent on dit que ce n’est peut-être pas le moment de venir dans un endroit fermé.  Mais le Louvre, ce n’est pas fermé. C’est des espaces immenses, des grandes cours, la grande galerie… C’est un lieu dans lequel on peut se promener en toute sécurité, en respectant ces règles que sont la réservation en ligne et le port du masque."

Et si vous pensez que la réservation en ligne est prise d’assaut, il n’en est rien. "Il y a de la place tous les jours, pratiquement à toutes les heures", assure Jean-Luc Martinez. "Il y a plus de place l’après-midi que le matin. On voit que les gens ont pris l’habitude de venir dans les musées le matin. Or là, l’avantage, c’est qu’il n’y aucune valeur ajoutée à faire la queue. On ne fait plus la queue pour venir au musée du Louvre."