Jour J pour la réouverture du Louvre, après quatre mois de fermeture

, modifié à
  • A
  • A
joconde musée louvre 1:30
La Joconde va retrouver les visiteurs du Louvre, lundi. © THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :
Après quatre mois de fermeture à cause du coronavirus, le Louvre rouvre ses portes, lundi. Le musée parisien n’avait jamais connu une interruption aussi longue. Jean-Luc Martinez, le président-directeur du musée, estime que la crise du Covid-19 a déjà causé plus de 40 millions d’euros de pertes au Louvre.

Après quatre mois d’arrêt à cause de la pandémie de coronavirus, les visites reprennent lundi au Louvre, le musée le plus visité au monde. Les conditions de cette réouverture sont particulières : le port du masque est par exemple obligatoire dès l’âge de 11 ans. Il faut également réserver, sauf pour ceux qui bénéficient d'un accès gratuit, comme les moins de 26 ans. Le parcours sera fléché et les retours en arrière ne seront pas possibles.

70% de l'établissement public, soit 45.000 m2, seront accessibles. Les secteurs très fréquentés, ainsi que les Antiquités, notamment égyptiennes, seront ouverts au public. Les lieux plus complexes à gérer resteront pour l'heure fermés. La jauge de 1.000 personnes devra également être respectée dans chacune des trois ailes du musée.

Environ 40 millions d'euros de perte

Les visiteurs étrangers seront peu nombreux, du fait de la réouverture très progressive des frontières.  "Nous perdons 80% de notre public. 75% de nos visiteurs sont d'origine étrangère", déplore Jean-Luc Martinez, le président-directeur du musée, auprès d'Europe 1. "La crise du coronavirus a déjà causé plus de 40 millions d'euros de pertes" au Louvre, annonce-t-il également. Jean-Luc Martinez s'attend à trois années financièrement difficiles et préconise une relance par la "démocratisation culturelle" en direction des jeunes et des publics plus modestes, notamment franciliens.

Des visites "découverte" gratuites pour les jeunes

Pour attirer un nouveau public, le Louvre a mis en place des visites "découverte" gratuites et sans réservations. Toutes les demi-heures, des médiateurs feront découvrir aux jeunes les trésors du musée, des antiquités égyptiennes à la Vénus de Milo, en passant par les chefs-d'œuvres de Delacroix et Ingres. Les plus de trois mois de fermeture ont également été l'occasion pour les équipes de communication de développer le musée virtuel en ligne, avec de nombreux films, podcasts, jeux, qui ont été très consultés. Avec l'espoir que cette fréquentation en ligne incitera le grand public, notamment les jeunes, à se déplacer dans les salles.

Europe 1
Par Diane Shenouda, édité par Léa Leostic, avec AFP