Coupe du monde 2018 : le programme du vendredi 22 juin

  • A
  • A
KHALED DESOUKI / AFP
KHALED DESOUKI / AFP © Une grosse incertitude pèse sur Neymar. Sera-t-il à 100% ?
Partagez sur :
Au programme ce vendredi : victoire obligatoire pour le Brésil, les rois du clapping islandais pour prendre une option pour la qualification, et le match décisif pour la Tunisie face à une grosse cylindrée.

Mission compliquée pour les équipes qui jouent leur avenir en Coupe du monde, ce vendredi. Face au Brésil, qui doit se reprendre après son nul (1-1) face à la Suisse lors de la première journée, le Costa Rica doit gagner s’il souhaite poursuivre son parcours dans la compétition. Même chose pour le Nigeria, défait par la Croatie lors de sa première rencontre (2-0), qui affronte la très solide équipe islandaise, qui a accroché l’Argentine lors de la première journée (1-1). À 20h, le premier ticket qualificatif du groupe E pour les huitièmes pourrait se jouer entre la Serbie et la Suisse, qui ont tous deux réussi leur premier match.

Brésil-Costa Rica, la Seleçao ne doit pas faire flop, 14 heures

Face à la Suisse, le Brésil n’a pas été très convaincant (match nul 1-1). Après 15 bonnes premières minutes de jeu, les Auriverdes ont eu du mal à tenir la distance face à des Helvètes bien regroupés et au jeu physique. Quinze minutes, ce n’est pas assez pour gagner. Face au Costa Rica, les Brésiliens devront montrer un meilleur visage, s’ils ne veulent pas compromettre leur qualification en huitièmes. Autre inquiétude du côté du Brésil, Neymar, sorti de l’entraînement mardi, est-il à 100% ? En face, le Costa Rica devra montrer un meilleur visage que face aux Serbes, s’ils veulent espérer repartir du Mondial avec au moins un point. Brésil-Costa Rica : déjà un match clé.

Nigeria-Islande, à un clap des huitièmes, 17 heures

Le Nigeria doit absolument se reprendre après sa défaite contre la Croatie au premier match (2-0). Les Super Eagles ont montré un visage timoré, faibles techniquement et inefficaces offensivement. En face, l’Islande avec son jeu rugueux et défensivement compact a réussi à tenir en échec l’Argentine (1-1). Ce n’est plus le miracle islandais : cette équipe joue avec le tête, en fonction de l’adversaire pour mieux le faire déjouer. Ce sera encore le cas avec le Nigeria. Avec tout un peuple derrière, elle peut prendre l’ascendant pour la qualification, en cas de victoire ou de nul.

Serbie-Suisse, un match pour être au top, 20 heures

Un match pour passer en huitièmes. L’un des deux tickets du groupe E peut se jouer entre la Suisse, un point au compteur, et qui a réussi à déjouer le favori brésilien (1-1) et la Serbie, victorieuse du Costa Rica (1-0) et qui en cas de succès peut s’assurer son ticket pour le deuxième tour. La Suisse a été solide en défense et a tenu face aux attaques brésiliennes en deuxième période. De son côté la Serbie l’a emporté face à une faible équipe du Costa Rica (1-0), mais n’a pas été transcendante non plus. Les individualités offensives (Mitrovic...) qui devaient mener les Serbes à la victoire ont été inefficaces, puisque c'est le capitaine et défenseur, Kolarov, qui a délivré les siens à la 56e minute de jeu.

Le programme du jour :

(14h) Brésil-Costa Rica, à St-Pétersbourg (groupe E)

(17h) Nigeria-Islande, à Volgograd (groupe D)

(20h) Serbie-Suisse, à Kaliningrad (groupe E)

Europe 1
Par Maxime Martinez