EN DIRECT - Les Bleus battent l’Allemagne et réussissent leur entrée dans l’Euro

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
C’était le grand jour pour l’équipe de France et les Bleus ne se sont pas manqués. Ils ont battu l’Allemagne (1-0) mardi soir à Munich, pour leur premier match de l’Euro. Le seul but de la rencontre a été inscrit contre son camp par Mats Hummels. Prochain rendez-vous pour les Français : contre la Hongrie, samedi (15 heures).

Les Bleus ont réussi leur entrée en compétition mardi soir en battant les Allemands à Munich (1-0). Les Tricolores, qui rêvent du doublé Coupe du monde-Euro, ont pris les rênes de la rencontre à la demi-heure de jeu, après un but contre son camp de Mats Hummels. Paul Pogba a magnifiquement servi Lucas Hernandez qui a ensuite centré. Le ballon sera repris par l’Allemand avant d'atteindre Kylian Mbappé : 1-0 pour l'équipe de France. Par la suite, deux buts ont été refusés à Kylian Mbappé puis à Karim Benzema pour hors jeu. Si les Bleus n'ont pas réussi à prendre le large au score, ils se sont malgré tout montrés autoritaires en défense, toujours dangereux en attaque et ont assumé leur statut de favori de la compétition, face à des Allemands particulièrement rugueux.

Les informations à retenir :

  • La France a battu l'Allemagne 1-0
  • Les Bleus ont ouvert le score à le score à la 34e, après un but contre son camp de Mats Hummels 
  • Le tenant du titre portugais a battu la Hongrie dans le seul stade avec une jauge à 100%
  • Le genou à terre annoncé des Bleus fait polémique

France-Allemagne, choc de champions du monde

Les Français retrouvaient l’Allemagne mardi soir, pour leur premier match de l’Euro dans un groupe F très relevé. Un choc entre les deux derniers champions du monde et l’occasion de voir le trio offensif Benzema-Griezmann-Mbappé pour la première fois en compétition officielle. Même si le seul but de la rencontre a été inscrit par Matts Hummels, l’attaque tricolore a malgré tout mis le feu à la défense de la Mannschaft.

Le genou à terre annoncé des Bleus critiqué

Mardi soir, juste avant le coup d'envoi du match France-Allemagne, les joueurs de l'équipe de France vont poser un genou à terre en signe de protestation contre les discriminations. Un geste associé au mouvement Black Live Matters, que les Bleus avaient déjà fait en match de préparation face au pays de Galles début juin (3-0). Plusieurs personnalités politiques comme Thierry Mariani sur Europe 1, Nicolas Sarkozy ou Florian Philippot ont critiqué ce geste antiraciste.

Auparavant, les joueurs de l'équipe de Belgique et d'Angleterre ont également posé un genou à terre avant leur match respectif, sous quelques sifflets du public.

La Portugal tardif mais large vainqueur de la Hongrie

Les champions d'Europe en titre portugais ont débuté leur Euro à 18 heures face à la Hongrie, juste avant le choc entre les champions du monde et l'Allemagne. Malgré un match cadenassé et une belle frayeur, les Portugais ont fait la différence en fin de match, avec un but de Raphael Guerreiro et surtout un doublé de Cristiano Ronaldo, qui devient le meilleur buteur de l'histoire de la compétition avec 11 réalisations en cinq championnats d'Europe, là aussi un record.

Le Portugal de Cristiano Ronaldo retrouvait la Hongrie chez elle, devant 67.000 fans dans sa Puskas Arena. Il s'agit du seul stade de l'Euro qui accueillera 100% de sa capacité totale. Ce Hongrie-Portugal est l'occasion de voir à quelle ambiance devront s'attendre les Bleus, qui se déplaceront à Budapest samedi (15 heures).

L'Espagne décevante, la Pologne et l'Écosse ratent leur entrée

Des promesses, mais pas de buts : pour son entrée en lice à l'Euro dans le groupe E, l'Espagne a pratiqué un football séduisant mais n'a pas réussi à marquer lundi à Séville contre la Suède (0-0), un nul qui pourrait semer le doute dans la tête du sélectionneur Luis Enrique. La jeune "Roja" a osé, mais la Suède l'a bridée : retranchés dans leur moitié de terrain durant l'immense majeure partie de la rencontre, les Suédois sont parvenus à freiner l'ardeur de cette équipe d'Espagne remaniée et captivante malgré l'absence de stars et de buts.

Dans l'autre rencontre du groupe E, la Pologne de Robert Lewandowski, attaquant star du Bayern Munich, a été surprise par la Slovaquie un peu plus tôt en concédant la défaite (1-2). Enfin, dans le premier match de lundi, la République tchèque s'est imposée contre l'Écosse 2-0 grâce à un doublé de son attaquant Patrik Schick, auteur du bijou de ce début de tournoi avec un lob de 45 mètres. Les Écossais ratent leur début après 23 ans d'absence en compétition internationale.