Euro : l'Espagne débute mal avec un nul contre la Suède

, modifié à
  • A
  • A
Espagne Suède Euro PIERRE-PHILIPPE MARCOU / POOL / AFP
L'Espagne n'arrive pas à prendre à défaut la Suède. © PIERRE-PHILIPPE MARCOU / POOL / AFP
Partagez sur :
L'Espagne, largement dominatrice, n'a pas réussi à trouver la faille contre la Suède et a concédé le nul (0-0) pour son entrée dans la compétition. Dans l'autre match du groupe E, la Slovaquie a créé la surprise en battant la Pologne (2-1). Le geste de la journée a été l'oeuvre du Tchèque Patrick Schick, qui a marqué un lob fabuleux de 45 mètres lors de la victoire de son équipe contre l'Ecosse (2-0). 

L'Espagne est tombée sur un mur. La Roja, largement dominatrice, n'a pas réussi à battre Olsen, le gardien de la Suède, auteur de plusieurs parades déterminantes pour sauver le point du nul (0-0) dans le groupe E. Les Espagnols, toujours en manque d'efficacité offensive, débutent donc leur Euro sur une mauvaise note.

Dans l'autre match de cette poule, la Slovaquie a créé une petite sensation en battant la Pologne de Lewandowski (2-1). La journée a également été marquée par l'incroyable but de Patrick Schick. L'attaquant tchèque, grand artisan de la victoire de son équipe en Écosse (2-0) avec un doublé, a inscrit un lob fantastique de 45 mètres dans le groupe D. Revivez cette journée de lundi. 

Les informations à retenir :

  • La République tchèque s'impose 2-0 face à l'Ecosse dans le groupe D, grâce notamment à un incroyable but de Schick
  • La Slovaquie a battu la Pologne (2-1) dans le groupe E
  • Malgré une nette domination, l'Espagne a concédé le nul contre la Suède (0-0) dans le groupe E

La République tchèque domine l'Ecosse, le lob de folie de Schick

Peut-être (déjà !) le plus beau but de l'Euro 2020 ! La République tchèque s'est imposée en ouverture de la quatrième journée du tournoi face à l'Ecosse à Glasgow, grâce notamment à un lob de 50 mètres de son attaquant Patrik Schick, auteur d'un doublé lundi (0-2). L'avant centre du Bayer Leverkusen a été remarquable tout au long de la partie, s'illustrant d'abord par une reprise de la tête en première mi-temps (42e) avant le coup de génie en début de seconde période, où il voit le gardien écossais David Marshall trop loin de ses buts et tente un lob gagnant (52e). La République tchèque se lance parfaitement dans cet Euro 2020 en livrant une des meilleures prestations de ce début de tournoi, et se hisse à la première place du groupe D.

L'Écosse quant à elle manque chez elle à Glasgow son retour dans une grande compétition internationale, 23 ans après la Coupe du monde 1998 en France. Les partenaires de Scott McTominay, Kieran Tierney ou Andrew Robertson ont raté quelques occasions franches, dont un tir qui a atterri sur la barre transversale du gardien tchèque. Contre l'Angleterre puis la Croatie, il sera difficile pour les Écossais de sortir de ce groupe D.

La Slovaquie bat la Pologne de Lewandowski

Surprise à Saint-Pétersbourg : la Slovaquie a pris le dessus sur la Pologne (2-1), dans le groupe E. Les Slovaques ont d'abord profité d'un but contre son camp de Szczesny. Le gardien de la Juventus Turin a malencontreusement détourné dans ses propres buts une frappe de Mak, déviée par Glik sur le poteau, avant de toucher... le bras du portier polonais (18e). Les Polonais ont rapidement égalisé au retour des vestiaires par Linetty (46e), mais un deuxième fait de jeu a tourné en leur défaveur. Le milieu Krychowiak, passé par Reims et le PSG, a été expulsé à l'heure de jeu après deux cartons jaunes. 

Quelques minutes plus tard, le défenseur central Skriniar a marqué un vrai but d'attaquant, d'une reprise suite à un corner (69e). La Pologne a alors poussé pour égaliser, mais le tir de Bednarek est passé à quelques centimètres des buts slovaques dans le temps additionnel (90e+1). La Slovaquie pourra se qualifier si elle bat la Suède vendredi (15h), alors que la Pologne n'aura pas le droit à l'erreur samedi soir contre l'Espagne (21h). 

L'Espagne démarre mal avec un nul contre la Suède

L'Espagne continue d'afficher les mêmes maux. Comme souvent ces dernières années, la Roja a dominé mais a cruellement manqué d'efficacité offensive contre la Suède (0-0), lundi soir à Séville. Les Espagnols, qui ont monopolisé le ballon durant presque toute la rencontre, se sont procurés plusieurs grosses occasions. Mais c'est soit le gardien suédois Olsen qui s'interposait (16e, 90e...), soit les attaquants qui manquaient la cible, à l'image d'un Alvaro Morata terriblement maladroit. 

La Suède aurait même pu réaliser le hold-up, notamment sur une frappe d'Isak qui a été détournée par Llorente sur le poteau à la 41e. Les Suédois pourront cependant se satisfaire de ce point glané contre le cours du jeu. En revanche, l'Espagne va continuer à se poser de nombreuses questions d'ici leur prochain match contre la Pologne, samedi. Cette fois-ci, il leur faudra impérativement s'imposer. 

Christian Eriksen toujours en observation, les joueurs danois critiquent l'UEFA

Le milieu du Danemark Christian Eriksen, "touché" par les nombreux messages de soutien reçus depuis son arrêt cardiaque en plein match de l'Euro samedi, va rester en observation à l'hôpital encore au moins lundi, a indiqué son agent. "La moitié de la planète nous a contactés, tout le monde s'est inquiété. Maintenant, il doit seulement se reposer. Il y a avec lui sa femme et ses parents. Il restera en observation encore demain (lundi), peut-être aussi mardi", explique Martin Schoots, cité lundi dans le quotidien sportif italien. "Mais en tout cas il veut encourager ses partenaires contre la Belgique", jeudi, ajoute-t-il.

Mais la polémique sur la reprise du match, qui s'est terminée par la victoire de la Finlande (1-0), est repartie avec les déclarations des joueurs danois. Le gardien Kasper Schmeichel et l'attaquant Martin Braithwaite ont déploré lundi d'avoir eu à choisir si le match devait reprendre, alors qu'ils étaient encore sous le choc du malaise d'Eriksen. "Nous avons été mis dans une position où, à titre personnel, je pense que nous n'aurions pas dû être placés", a souligné Schmeichel lors d'une conférence de presse. "Nous avions deux options : soit revenir le lendemain (le dimanche) à midi, soit reprendre le match", a expliqué le gardien de Leicester.

Mesures renforcées à Saint-Pétersbourg

Les mesures anti-Covid vont être renforcées à Saint-Pétersbourg, l'une des 11 villes-hôtes de l'Euro de football, pour tenter d'enrayer un rebond des contaminations, ont annoncé lundi les autorités de la deuxième ville russe. A partir de jeudi, plus aucune nourriture ne sera vendue dans les fan-zones de l'Euro-2020. "Les personnes participant à des événements publics, y compris ceux en plein air, auront l'obligation de porter des masques", ajoutent-elles.