Quatorzaine obligatoire en arrivant dans les DOM-TOM ? "On travaille à un dispositif alternatif", annonce Jean-Baptiste Lemoyne

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en charge du tourisme 2:19
Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en charge du tourisme. © Europe 1
Partagez sur :
La fin de la limitation des 100 kilomètres permet aux Français d'envisager leurs vacances d'été. Une auditrice interpelle cependant sur Europe 1 Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en charge du Tourisme, sur un futur séjour en Guadeloupe.
INTERVIEW

La deuxième phase du déconfinement, annoncée jeudi par le Premier ministre Edouard Philippe, permet d'y voir plus clair sur les vacances des Français. La limitation des 100 kilomètres a disparu et les déplacements sont désormais possibles dans l'ensemble du pays. Mais dans les territoires d'Outre-mer, une quatorzaine doit encore être respectée pour les passagers métropolitains, en raison du nouveau coronavirus. Une auditrice interroge sur Europe 1 Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en charge du tourisme, sur ses futures vacances en Guadeloupe.

La question de Christelle, des Yvelines 

"Nous avions organisé des vacances en Guadeloupe, au départ du 5 juillet, pendant trois semaines, avec les enfants. C'est un beau voyage pour nous, ce sont des vacances prévues il y a plus de six mois. Nous aurions souhaité reporter notre voyage aux vacances de l'année prochaine en juillet pour pouvoir profiter pleinement, puisque là nous avons appelé Air Caraïbes qui nous explique que nous devons respecter une quatorzaine dans un hôtel. Comment faire ?"

La réponse de Jean-Baptiste Lemoyne 

"Pour l'instant, tout cela est très évolutif, les territoires ultramarins sont insulaires. Donc dans ces territoires, il est important de bien maîtriser la circulation du virus pour que les équipements sanitaires ne soient pas débordés, qu'il n'y ait pas de clusters. Et c'est pourquoi il y a cette précaution supplémentaire de quatorzaine.

Ma collègue Annick Girardin, ministre des Outre-mer, travaille à ce que l'on puisse assouplir cette quatorzaine. On travaille aussi sur des tests qui pourraient être faits juste avant le départ, puis quelques jours après l'arrivée. Donc je pense que d'ici votre départ, les choses vont évoluer.

Je ne sais pas si l'auditrice a pris son déplacement en vol sec avec Air Caraïbes, ou si elle l'a pris en prestation à forfait avec le vol, plus l'hébergement, car là les régimes juridiques sont différents et elle peut, peut-être, obtenir un report."

Europe 1
Par Mathilde Durant