Respect des gestes barrières à l'école : "Ça va être assez compliqué", prévient un maire

  • A
  • A
Dans les écoles, les élèves devront se laver régulièrement les mains. (photo d'illustration) 2:19
Dans les écoles, les élèves devront se laver régulièrement les mains. (photo d'illustration) © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, Nicolas Lacombe, professeur des écoles et maire de Nérac, dans le Lot-et-Garonne, est revenu sur la rentrée des classes post-confinement qui se déroule mardi. Même s'il est "confiant", Nicolas Lacombe sait qu'il sera difficile pour les enseignants de faire respecter les mesures sanitaires pour des groupes allant jusqu'à 15 élèves.
INTERVIEW

Comment va se dérouler cette première journée de retour à l'école ? Après presque deux mois de fermeture des établissements scolaires pour cause de confinement, plusieurs centaines de milliers d'élèves de maternelle et de primaire ont retrouvé le chemin des classes. À Nérac, dans le Lot-et-Garonne, les quatre écoles publiques rouvrent ce mardi, explique Nicolas Lacombe, maire de la commune, mais aussi instituteur. Au micro d'Europe 1, le professeur des écoles raconte comment va se dérouler cette rentrée particulière.

"On a organisé cette reprise (...) pour que tout soit prêt ce matin"

Nicolas Lacombe indique que cette décision de rouvrir 18 des 23 classes que compte la commune est une décision collégiale. "Dès qu’on a eu connaissance du protocole sanitaire le 1er mai, j’ai réuni le lundi suivant les enseignants pour faire le point avec eux et voir quels étaient leurs souhaits et leurs positions", raconte le maire de Nérac. "Globalement, ils étaient en position de reprendre, donc on a organisé cette reprise dès le lendemain avec l’ensemble de services municipaux pour que tout soit prêt ce matin". 

"Pour les mairies, très sincèrement, c’est relativement simple (...) Il suffit de suivre les consignes"

Interrogé sur l'épais protocole sanitaire fourni par le ministère de l'Éducation nationale, Nicolas Lacombe est clair. "Pour les mairies, très sincèrement, c’est relativement simple à mettre en œuvre. Il suffit de suivre les consignes", affirme l'élu. Mais celui qui a aussi une casquette d'instituteur prévient : "Là où ce sera plus compliqué, ce sera pour les enseignants, au sein des classes, de réussir sur toute une journée à faire respecter les règles sanitaires."

"Surtout pour des groupes qui peuvent aller jusqu’à 15 élèves", poursuit Nicolas Lacombe, qui explique que dans sa commune, les groupes iront de quatre à douze enfants. "Malgré tout, une journée scolaire, c’est relativement long et il sera je pense assez compliqué de faire respecter ces gestes toute la journée dans une classe".

"Ajuster les choses dans la journée et dans la semaine"

Toutefois, celui qui va faire le tour des établissements scolaires ce mardi est "assez confiant (...) parce que ce sont les enseignants qui ont souhaité reprendre de manière aussi ample à Nérac". "Je souhaite voir comment se passent les choses pour savoir ce qu'il y aura à ajuster dans la journée et dans la semaine pour que tout se passe au mieux". 

Si des ajustements seront donc probables à Nérac comme partout en France, beaucoup d'élus et d'enseignants attendent avec intérêt la date du 2 juin, début de la deuxième phase du déconfinement. À ce stade, peut-être que la jauge dans les classes sera modifiée pour accueillir plus d'élèves et que des services, comme la restauration scolaire, seront rétablis.

Europe 1
Par Ariel Guez