Les coiffeurs rouvrent : "On va travailler sept jours sur sept jusqu'au 24 décembre"

, modifié à
  • A
  • A
Les clients se pressent chez le coiffeur en ce premier samedi de déconfinement progressif. 1:30
Les clients se pressent chez le coiffeur en ce premier samedi de déconfinement progressif. © AFP
Partagez sur :
Parmi les commerces qui attendaient la réouverture avec impatience, les coiffeurs et barbiers étaient dans les starting-blocks. Ces commerces ne chôment pas depuis samedi matin, pour le plus grand bonheur des clients chevelus venus réparer les dégâts d'un mois de confinement. Europe 1 s'est rendue dans un salon lillois pour constater cette effervescence inhabituelle.
REPORTAGE

C'est le Jour-J : les salons de coiffure ont enfin pu rouvrir leurs portes, samedi. Dans un salon du Vieux-Lille, allongé sur un siège, François-Xavier a les yeux fermés, le bruit de la tondeuse dans ses oreilles. "Je suis enfin libéré d'une masse de barbe bien trop importante qui devait être taillée le lendemain du reconfinement et qui malheureusement a dû attendre jusqu'à aujourd'hui", s'amuse-t-il. "Je suis en de très bonnes mains, avec un barbier très aguerri. On passe une bonne demi-heure à être chouchouté."

Un carnet de rendez-vous bien rempli

Après un mois de confinement et de fermeture des commerces, le retour des clients fait penser à celui du mois de mai. Ici, le salon ne désemplit pas et le téléphone n'arrête pas de sonner. "C'est la grosse période. Enfin… On espère que ça sera une grosse période pour nous. On verra comment ça se passe mais pour l'instant, on n'a pas à se plaindre au niveau des rendez-vous", constate le coiffeur.

Rattraper le retard

Avec la jauge des huit mètres carrés par client, le chaland est forcément un peu plus rare. "Aujourd'hui, on travaille avec seulement un fauteuil sur deux, on ne peut pas accueillir autant de monde que d'habitude. Clairement, c'est pénalisant. Toutefois on va vraiment travailler sept jours sur sept jusqu'au 24 décembre", assure Pascal Debliqui, le responsable du salon de coiffure. Et avec des horaires d'ouverture étendus les premiers jours, de 8 heures-20 heures, pour tenter de rattraper un peu la perte de chiffre d'affaires lié au confinement.

Europe 1
Par Maximilien Carlier, édité par Séverine Mermilliod