Messes sur réservation et quotas pour "petites mamies" : la Pentecôte déconfinée s'organise

, modifié à
  • A
  • A
Dans les églises, les fidèles doivent respecter au moins un mètre de distance. 1:23
Dans les églises, les fidèles doivent respecter au moins un mètre de distance. © AFP
Partagez sur :
En ce weekend de Pentecôte, les paroisses s'organisent pour accueillir les fidèles tout en respectant les gestes barrières. Avec un nombre de places limitées, la réservation a fait son entrée dans certaines églises, tandis que d'autres préfèrent célébrer la messe en plein air.

Week-end de Pentecôte oblige, les paroisses s'adaptent pour pouvoir accueillir les fidèles tout en respectant les règles et contraintes sanitaires. Dans certains évêchés, les messes ont repris depuis l'Ascension, pour d'autres, la reprise des offices se fera ce week-end. Évidemment, le port du masque sera obligatoire, du gel sera proposé à l'entrée et un sens de circulation sera balisé dans le bâtiment avec une distance d'un mètre entre chaque fidèle. Le nombre de places risque donc d'être limité, alors certaines églises ont imaginé des solutions pour permettre à tous les fidèles de pouvoir célébrer la Pentecôte.

Offices sur réservation

Finies les messes en vidéo : le père Gérard, prêtre à Blagnac, reprend ainsi ses offices, mais sur réservation ! Les fidèles s'inscrivent sur internet et choisissent un horaire de messe. Avec les règles de distanciation, l'église est passée de 300 à 70 places. "On s'est dit qu'il valait mieux qu'on fasse ce système de réservation, car sinon, ça va être la pagaille : l'église sera pleine, on ne pourra plus accueillir les personnes. Mais bien sûr on a gardé un quota de places libres pour que des petites mamies qui arrivent au dernier moment puissent trouver une place."

Pour éviter la cohue, le prêtre a aussi augmenté le nombre de messes, comme dans une église parisienne où 10 offices sont prévus dimanche, et la crypte réquisitionnée.

En plein air avec sa propre chaise

En Bretagne, le père Ronan a opté pour le parc du village. "On va matérialiser tous les points où on peut s'installer en respectant les 1 mètre de distance : on va tendre des cordes, et à la fin de la cérémonie, ils ressortiront par un autre passage. C'est quelque chose qui est compliqué à organiser."

200 personnes sont attendues, et un grand soleil, de quoi oublier les gestes barrières... Mais le prêtre insiste sur une règle : même en plein air, chacun doit ramener son masque et sa propre chaise.

Europe 1
Par Romane Hocquet, édité par Séverine Mermilliod