Coronavirus : 21.340 morts en France, hospitalisations et réanimations en baisse

, modifié à
  • A
  • A
La France a dépassé ce mercredi les 21.000 morts du coronavirus sur son territoire
La France a dépassé ce mercredi les 21.000 morts du coronavirus sur son territoire © AFP
Partagez sur :
La France a dépassé ce mercredi les 21.000 morts du coronavirus sur son territoire. Emmanuel Macron s'est rendu en Bretagne tandis que de son côté, Gérald Darmanin a annoncé que le Covid-19 va faire bondir la déficit de la Sécurité sociale à 41 milliards d'euros. 
L'ESSENTIEL

Mercredi soir la France comptait 21.340 décès du coronavirus, mais, lueur d'espoir, les hospitalisations et les réanimations étaient une fois de plus à la baisse. Alors qu'Emmanuel Macron s'est rendu en Bretagne dans l'après-midi, le gouvernement travaille le plan de sortie de confinement. Par ailleurs, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a indiqué que l'épidémie va faire bondir le déficit de la Sécurité sociale à 41 milliards d'euros, "du jamais-vu". Dans le monde, le virus a fait plus de 180.000 morts, dont plus de 112.000 en Europe, et contaminé plus de 2,5 millions de personnes. 

Les principales informations à retenir :

  •  21.340 personnes sont mortes du Covid-19 en France 
  • Les hospitalisations et les réanimations sont en baisse
  • Emmanuel Macron s'est rendu en Bretagne et a évoqué un déconfinement modulé par secteurs et par région
  • Le coronavirus va faire plonger le déficit de la Sécurité sociale à 41 milliards d'euros
  • Les restaurants, bars et cafés pourraient rouvrir à partir du 15 juin

Plus de 21.000 morts en France, hospitalisations et réanimations en baisse

L'épidémie de coronavirus a tué 21.340 personnes en France depuis début mars, soit 544 décès en plus en 24 heures, a indiqué ce mercredi le Directeur général de la santé Jérôme Salomon. Mais la pression sur les hôpitaux continue de s'alléger, avec désormais deux semaines de baisse du nombre de patients en réanimation. Au total, 13.236 personnes sont décédées à l'hôpital, soit 336 de plus en 24 heures, et 8.104 dans les maisons de retraites médicalisées et autres établissements médico-sociaux, soit 208 de plus que mardi, a déclaré Jérôme Salomon. 

Mais le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation poursuit sa lente décrue, à 5.218 patients, près de 2.000 de moins qu'il y a deux semaines. Il s'agit du quatorzième jour consécutif de baisse (-215 en 24 heures) de cet indicateur très scruté par les professionnels, le baromètre de la pression pesant sur le système hospitalier.

Macron évoque un déconfinement modulé en Bretagne

En déplacement en Bretagne mercredi, Emmanuel Macron a salué la mobilisation de l'agriculture et de la distribution en "deuxième ligne" depuis le début de la crise du coronavirus. Le chef de l'Etat a commencé son déplacement par la visite des vastes serres de tomates de l'exploitation des frères Roué, dans la commune de Cléder. "Merci à la ferme France. Elle a tenu. On peut en être fier", a insisté le président.

Le président de la République a également livré quelques indices concernant le déconfinement, évoquant une modulation "selon les secteurs et selon les régions". "Il y aura peut-être sur certains sujets des étapes qui pourront se passer plus vite dans les endroits où le virus ne s'est pas répandu", a-t-il indiqué en visitant un supermarché.

Le gouvernement au rapport sur le déconfinement 

Mercredi, le conseil des ministres a été l'occasion d'un premier tour de table sur les mesures à prendre en vue du déconfinement annoncé pour le 11 mai. Les différents ministres concernés ont remis à Matignon une première mouture de leurs plans sectoriels, qui seront intégrés d'ici la fin du mois dans un projet global aux allures de casse-tête pour l'éducation, les transports ou les entreprises. Rien n’est encore tranché et exécutif n’est pas pressé de communiquer sur les mesures définitives. 

Confronté à l’impatience des Français, Matignon prévoit de distiller les pistes les plus sérieuses d’ici à l’annonce officielle fin avril. Les dossiers délicats, l’école, les transports, l’économie, sont traités en tête à tête, directement avec Edouard Philippe, avant des discussions avec les syndicats, le patronat et les collectives locales. "On essaie de ne pas réfléchir à haute voix, rien ne serait pire que de dire quelque chose puis l’inverse", reconnait une ministre. 

La pression est forte sur l'exécutif car toute annonce pourrait être perçue par les Français comme une position définitive… or si l’épidémie repart, si les Français baissent la garde, tous ces plans voleront en éclat.

Le déficit de la Sécurité sociale explose à cause du Covid-19

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a fait savoir ce mercredi que le coronavirus va faire exploser le déficit de la Sécurité sociale à 41 milliards d'euros. "Du jamais-vu", précise-t-il. Ce chiffre dépasse largement le précédent record de 28 milliards d'euros, enregistré au plus fort de la crise financière des subprimes. Mais le plus inquiétant est sans doute que le ministre précise que ce montant, "qui peut donner le tournis", reste "une hypothèse favorable" compte tenu notamment de probables annulations de cotisations dans "certains secteurs" comme la restauration, l'hôtellerie ou le tourisme.

Les restaurants, bars et cafés pourraient rouvrir à partir du 15 juin

Emmanuel Macron avait prévenu : les cafés, bars, restaurants ne vont pas ouvrir leurs grilles au 11 mai. Mais le chef de l'État était resté flou sur une date de reprise. Une importante réunion va se tenir ce vendredi à l’Elysée à ce sujet autour du président, et selon les informations d'Europe 1, la date du 15 juin fait partie des hypothèses les plus sérieuses. Le plus tôt sera le mieux a indiqué ce mercredi le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. Tous les détails dans notre article ici.

10 millions de salariés en chômage partiel, 3,2 millions en arrêt maladie

Plus de 10 millions de salariés, soit plus d'un salarié du secteur privé sur deux, sont concernés par le chômage partiel, un chiffre "considérable", a annoncé mercredi la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Selon les informations d'Europe 1, 80% des entreprises du bâtiment restent par exemple à l'arrêt en France. Plus d'explications ici.

L'épidémie de coronavirus a en outre justifié environ 3,2 millions d'arrêts de travail, pour les personnes malades ou "vulnérables", mais surtout pour celles devant garder leurs enfants durant le confinement (les deux-tiers), selon des chiffres transmis par l'Assurance maladie. Ces parents d'élèves, ainsi que les "personnes vulnérables" vont basculer sous le régime du chômage partiel au 1er mai, afin d'éviter une perte de revenu due à la dégressivité des indemnités journalières versées par la Sécu.

La BCE annonce de nouvelles mesures pour soutenir les banques 

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé ce mercredi qu'elle pourra accepter des obligations dégradées en catégorie "pourrie" en garantie des crédits accordés aux banques, une nouvelle mesure destinée à soutenir le système financier européen en pleine crise du coronavirus. L'objectif de ces nouvelles règles est de soutenir la capacité des banques à prêter pour "continuer de mettre à disposition des ressources financières pour l'économie de la zone euro", précise-t-elle.

Plus de 180.000 morts dans le monde, l'Italie passe le cap des 25.000 morts 

La pandémie de nouveau coronavirus a fait plus de 180.000 morts dans le monde, dont près des deux tiers en Europe (112.848), depuis son apparition en Chine en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 17h40 GMT. Plus de 2.525.240 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Depuis le comptage réalisé la veille, 5.244 nouveaux décès et 68.529 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

L'Italie a enregistré 437 nouveaux décès en 24 heures, portant le total des morts à 25.085, selon le dernier bilan publié mercredi. Le nombre de personnes malades a toutefois diminué pour le troisième jour consécutif et s'élève désormais à 107.699, soit dix de moins en 24 heures. Le nombre de patients en soins intensifs (2.384, -87 en 24 heures) est à son plus bas niveau depuis le 18 mars.

Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (45.153), devant l'Italie (25.085), l'Espagne (21.717), la France (21.340) et le Royaume-Uni (18.100).