Didier Guillaume "lance un appel : que 100% du muguet soit vendu la semaine du 1er mai !"

, modifié à
  • A
  • A
Didier Guillaume 2:01
Didier Guillaume voit dans le 1er mai et le muguet "un symbole de bonheur". © Europe 1
Partagez sur :
Sur Europe 1, le ministre Didier Guillaume a indiqué mardi qu'il n'y aura pas de "vente à la sauvette" de muguet le 1er mai, mais a appelé les Français à l'acheter pour soutenir les producteurs.
INTERVIEW

Un 1er mai très particulier : en raison du confinement contre le coronavirus, le muguet se vendra différemment cette année. Mais il se vendra, espère Didier Guillaume, qui "lance un appel" sur Europe 1, mardi : "Que 100% du muguet français soit vendu la semaine du 1er mai !", sur le modèle de ce qui a été fait pour l'agneau de Pâques.

"Il faut faire pareil pour la semaine du 1er mai, dans le cadre des mesures sanitaires, de la distanciation sociale", souligne le ministre de l'Agriculture au micro de Sonia Mabrouk. "On peut dédier ce muguet aux soignants et aux personnes dans les Ehpad", a-t-il évoqué.

Où se vendra le muguet ?

Se pose également la question des lieux dans lesquels le muguet pourra être vendu. "On ne peut pas rouvrir les fleuristes, ni les magasins, c'est absolument possible", déplore Didier Guillaume. Pas question, non plus, d'autoriser "la vente à la sauvette" : "Il faut arrêter tout ça."

En revanche, "le muguet pourra être acheté partout où il y a un commerce ouvert : dans une boulangerie ou devant une boulangerie, sur un étal, et la vente par correspondance peut exister, comme le drive." Si on dispose d'un magasin, on pourra également le vendre, mais "toujours en respectant les gestes barrières, il faut être intransigeant", précise Didier Guillaume.