Depuis l'annonce du déconfinement, la Guadeloupe enregistre un boom des réservations

, modifié à
  • A
  • A
En Guadeloupe, la cité balnéaire du Gosier devrait attirer beaucoup de touristes pendant les fêtes. 1:55
En Guadeloupe, la cité balnéaire du Gosier devrait attirer beaucoup de touristes pendant les fêtes. © CEDRICK ISHAM CALVADOS / AFP
Partagez sur :
Tous les secteurs touristiques de la Guadeloupe enregistrent une hausse des réservations depuis l'annonce des étapes du déconfinement par le président de la République Emmanuel Macron fin novembre. "On a été surpris. En quatre jours, on a fait plus de réservations qu'en trois semaines", raconte un loueur de voitures lundi sur Europe 1.
REPORTAGE

"Le premier soir du discours, il y a eu une envolée des réservations." Loueur de voitures à proximité de l'aéroport en Guadeloupe, Robert Vergerolle n'en revient toujours pas. Après les annonces le 24 novembre dernier du président de la République Emmanuel Macron sur les étapes du déconfinement, son agence a enregistré un pic des réservations pour la fin d'année. Son carnet de réservations est d'ailleurs presque plein pour les fêtes, comme il l'explique lundi sur Europe 1. "On a été surpris. C'est simple : en quatre jours, on a fait plus de réservations qu'en trois semaines."

"Ces réservations arrivent à un très bon moment"

Comme l'illustre la situation de ce loueur de voitures, la Guadeloupe va connaître un rebond touristique pendant la période des fêtes. Avions, hôtels, gîtes... Tous les secteurs constatent une forte hausse des demandes. C'est aussi le cas de Catherine Cadrot, la directrice d'un hôtel de la cité balnéaire du Gosier, qui voit l'horizon se dégager. "Nous avons plus de dix points par rapport à ce que nous avions les mois précédents. Ces réservations arrivent à un très bon moment puisque c'est la très haute saison", explique-t-elle. "Ce sont des réservations de familles particulièrement."

"On a beaucoup souffert"

Après des mois avec une fréquentation de 20%, les établissements devraient être à moitié remplis pour les fêtes. De quoi redonner espoir à tout un secteur qui en avait grandement besoin. "On en a beaucoup souffert", confirme Thierry Gargar, directeur adjoint du Comité de tourisme des Îles de Guadeloupe. "Aujourd'hui, on a cette aubaine de rebondir donc il faut absolument saisir cette occasion et que nous prenons tous nos responsabilités. Respectons les gestes barrières et la protection sanitaire."

Car il ne faudrait pas que le rebond touristique se transforme en rebond viral... Sept vols et jusqu'à plus de 2.000 passagers sont attendus chaque jour sur le sol guadeloupéen durant cette période des fêtes.

Europe 1
Par Nicolas Ledain, édité par Jonathan Grelier