Coronavirus : le chantier de Notre-Dame reprendra progressivement à partir du 27 avril

  • A
  • A
Le chantier de Notre-Dame de Paris va reprendre dès le lundi 27 avril. 1:46
Le chantier de Notre-Dame de Paris va reprendre dès le lundi 27 avril. © AFP
Partagez sur :
Arrêté depuis le 16 mars dernier à cause du coronavirus, le chantier de restauration de Notre-Dame de Paris va progressivement reprendre à partir du lundi 27 avril. Mais en plus de la difficulté des travaux, les artisans et compagnons devront composer avec des mesures sanitaires contre le Covid-19.

"C'est une excellente nouvelle." Si 80% des chantiers du bâtiment sont encore à l'arrêt en France, ce ne sera plus longtemps le cas de celui de Notre-Dame de Paris. Stoppés à cause du coronavirus le 16 mars dernier, les travaux vont peu à peu reprendre dès lundi 27 avril, par étapes. L'établissement public en charge de la restauration a toujours en ligne de mire l'objectif formulé par Emmanuel Macron de reconstruire la cathédrale d'ici à 2024.

Un retour progressif à une activité sur le chantier...

Pour la première étape, consistant essentiellement à remettre en place la base vie du chantier, seule une vingtaine d'artisans et de compagnons seront sur place. Puis, les effectifs grimperont en puissance tout au long du mois de mai pour reprendre les travaux de sécurisation du monument, interrompus avec le confinement. Notamment "nettoyer le dessous des voûtes, les gravats et finir d'installer le nouvel échafaudage", détaille au micro d'Europe 1 Christophe-Charles Rousselot, délégué général de la Fondation Notre Dame. 

Ce n'est qu'après que commencera l'opération certainement la plus délicate de la restauration de la cathédrale : la découpe de l'échafaudage qui a en partie fondu dans l'incendie, le 15 avril dernier, "ce qui prendra plusieurs mois", estime le délégué. 

... avec des mesures contre le coronavirus

Mais coronavirus oblige, la décision de relancer l'activité sur le chantier "a été prise après instruction approfondie des conditions de reprise" avec notamment la maîtrise d'œuvre, les entreprises concernées et sur la base des "préconisations de sécurité sanitaire" élaborées par le gouvernement, indique l’établissement public en charge de la restauration. Et de préciser que les compagnons travaillant sur le site auront des masques, l'accès à des distributeurs de gel hydroalcoolique, et bénéficieront de "solutions d’hébergement" et de livraison de repas.

Europe 1
Par Jihane Bergaoui, édité par Ugo Pascolo avec AFP