Coronavirus : le calendrier annoncé du déconfinement en France

  • A
  • A
Quand pourra-t-on à nouveau fréquenter les bars et restaurants ? La question n'est pour l'instant pas tranchée par le gouvernement (photo d'illustration).
Quand pourra-t-on à nouveau fréquenter les bars et restaurants ? La question n'est pour l'instant pas tranchée par le gouvernement (photo d'illustration). © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
La date du 11 mai, premier objectif annoncé par Emmanuel Macron, ne sera qu'une étape dans le processus de déconfinement précisé mardi par Edouard Philippe à l'Assemblée. Le Premier ministre fait notamment état d'un nouveau point de situation trois semaines plus tard, au début du mois de juin. Europe 1 fait le point sur les dates à retenir. 

Le 11 mai ne sera pas LA date du déconfinement. Annoncée par Emmanuel Macron, cette échéance, qui devrait marquer la fin de la période la plus stricte des mesures prises pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, a été largement nuancée par le Premier ministre, mardi à l'Assemblée. Le chef du gouvernement a présenté la liste des aspects du quotidien des Français qui évolueront à cette date, reportant d'autres retours à la normale à plus tard, et laissant de nombreuses questions en suspens. Europe 1 fait le point sur ce que l'on sait du calendrier qui se dessine.

 

11 mai : Fin prévue du confinement le plus strict 

"Si tout est prêt", a insisté Edouard Philippe, le confinement tel qu'on le connaît depuis le 17 mars prendra fin le 11 mai, après un peu moins de deux mois. Il ne sera notamment plus nécessaire de remplir une attestation pour sortir, à condition de rester à moins de 100 km de chez soi. Les maternelles et les écoles primaires, ainsi que les crèches, rouvriront très progressivement, avec des groupes d'enfants en nombre limité. Mais les collégiens et lycéens resteront chez eux, il ne sera pas question de partir en week-end et les plages resteront fermées. Retrouvez la liste détaillée des évolutions prévues à cette date dans cet article

18 mai : Rentrée au collège

Au collège, la rentrée se fera à compter du 18 mai. Les établissements pourront progressivement rouvrir à partir de cette date "en commençant par les départements où la circulation du virus est faible, et en commençant par les classes de 6e et de 5e", a précisé Édouard Philippe devant l'Assemblée nationale. Invité du JT de TF1 mardi soir, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a pour sa part indiqué que le gouvernement se prononcera "fin mai" sur la réouverture des classes de 4e et 3e.

 

 

Fin mai : décision pour les lycées 

Concernant les lycées, dont les élèves de terminale passeront un baccalauréat évalué uniquement via le contrôle continu, une décision devrait être prise fin mai quant à leur réouverture. "Nous déciderons fin mai si nous pouvons rouvrir les lycées, en commençant par les lycées professionnels, début juin", a déclaré le chef du gouvernement.

Si rentrée il y a, Édouard Philippe a précisé que celle-ci se fera dans des conditions très strictes avec, notamment, "des classes limitées à 15 élèves" et "une vie scolaire organisée autour du respect des règles barrière, de mesures d’hygiènes strictes et de la distribution de gels hydroalcooliques", comme cela avait déjà été envisagé.

2 juin : Début de la deuxième phase de déconfinement 

C'est la nouvelle date à retenir. La phase de déconfinement progressif qui s'ouvre le 11 mai, sera évaluée par le gouvernement après trois semaines. Cette évaluation "permettra de vérifier que les mesures mises en œuvre permettent de maîtriser l’épidémie. Et d’apprécier, en fonction de son évolution, les mesures à prendre pour la phase suivante qui débutera le 2 juin et qui ira jusqu’à l’été", a indiqué Edouard Philippe. C'est à ce moment là, notamment, que devraient être précisées les règles en vigueur pour les vacances. 

24 juillet : fin de l'Etat d'urgence sanitaire ? 

Un projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire de deux mois, jusqu'au 24 juillet, sera présenté samedi en Conseil des ministres et examiné la semaine prochaine au Parlement. Cette loi permettant de prendre par décret des mesures - et des sanctions - organisant le confinement, de restreindre la circulation et de limiter les rassemblements devrait donc durer encore plusieurs mois. 

 

Courant août : De premiers matches de football ? 

"La saison 2019-2020 de sports professionnels ne pourra pas reprendre": en excluant tout redémarrage avant août, le gouvernement français a contraint mardi le football et le rugby à accepter l'évidence d'un arrêt historique de leurs saisons. "Les grandes manifestations sportives (...), tous les événements qui regroupent plus de 5000 participants (...) ne pourront se tenir avant le mois de septembre", a déclaré le Premier ministre devant les députés. 

Le Ministère des sports a ensuite précisé qu'il ne pourrait pas y avoir de compétition "même à huis clos" avant fin juillet, laissant ouverte la possibilité de la tenue de certains matches en août. Cela pourrait permettre à Lyon et au Paris SG de terminer leur parcours en Ligue des champions courant août, hypothèse privilégiée par l'UEFA, le club parisien envisageant même de disputer son quart de finale à l'étranger si la situation sanitaire l'y obligeait.

Europe 1
Par Margaux Lannuzel avec AFP