Ces plateformes qui aident à trouver un emploi pendant le confinement

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
À cause du confinement, le taux de chômage connaît une hausse historique en France. Pourtant, de nombreuses entreprises continuent de recruter. Tous deux fondateurs de dispositifs d'aide au recrutement, Nicolas Brien et Matthieu Penet ont donné leurs conseils lundi sur Europe 1 pour trouver un travail en plein confinement. 

Les chiffres du chômage ont beau connaître une hausse historique en mars, le confinement offre des opportunités en matière d'emploi. Certaines entreprises recrutent encore alors que le pays est à l'arrêt, en particulier dans les secteurs de la santé, de l'action sociale, de l'aide à la personne, de l'industrie agroalimentaire ou encore de l'agriculture. Pour s'y retrouver, des solutions ont été mises en oeuvre pendant le confinement. Des plateformes qui mettent en lien des entreprises et des demandeurs d'emploi ont par exemple vu le jour, comme celle imaginée par Matthieu Penet et Nicolas Brien. Lundi dans La France bouge, sur Europe 1, ils ont présenté leurs programmes d'aide au recrutement. 

"Recrutements Covid-19", pour chercher un emploi et s'interroger sur ses valeurs

Baptisée "Recrutements Covid-19", la première plateforme plateforme a été imaginée par Yaggo et Bloomin, deux starts-up spécialisées dans les ressources humaines. Le but : dresser l'état des lieux des recrutements en France pendant la crise du coronavirus.

"On a créé une plateforme collaborative qui recense toutes les entreprises qui recrutent en CDD, en CDI ou même des stagiaires", explique Matthieu Penet, fondateur de Yaggo. "Il s'agit de permettre aux candidats de réfléchir sur l'entreprise et le secteur pour lesquels ils voudraient travailler". L'objectif est ainsi d'aider les candidats à être "plus en phase avec leurs valeurs et ce qu'ils attendent d'une entreprise". Matthieu Penet précise que la plateforme est en "accès libre" et fondée sur "le volontariat pour les entreprises". 

"Confinés mais recrutés", quand le confinement booste les start-up...

Autre initiative qui a vu le jour pendant le confinement : l'opération "Confinés mais recrutés". Créée par la fédération France Digitale et la start-up HireSweet, cette plateforme répertorie les starts-up qui recrutent et met en lien leurs employeurs avec des candidats. Selon Nicolas Brien, dirigeant de France Digitale, "300 starts-up continuent de recruter pendant cet épisode de confinement." Selon lui, contrairement aux idées reçues, c'est le bon moment pour postuler. 

"Au premier trimestre 2020, les starts-up sont devenues les premiers créateurs net de CDI dans le pays. Elles recrutent à 94% en CDI. C'est une tendance que le Covid-19 n'est pas prêt d'arrêter", affirme-t-il. 

Comment expliquer ce phénomène ? Car selon Nicolas Brien, le confinement offre un "moment d'accélération digitale incroyable". "On a vu le nombre de télétravailleurs être multiplié par dix, un certain nombre de commerces de quartiers basculer sur le net, des institutions vénérables comme le Quai d'Orsay se mettre au télétravail. Ça ouvre des perspectives et créé des emplois", se réjouit-il. 

Pour trouver d'autres initiatives qui aident à trouver du travail (ou même à en changer) ou une formation pendant le confinement, retrouvez par ici l'intégrale de notre émission La France bouge du jour : 

Europe 1
Par Tiffany Fillon