Coronavirus : de nombreux parents d'élèves inquiets à l'approche de la rentrée

, modifié à
  • A
  • A
La rentrée scolaire inquiète les parents d'élèves, après une fin d'année déjà difficile en raison du coronavirus 1:31
La rentrée scolaire inquiète les parents d'élèves, après une fin d'année déjà difficile en raison du coronavirus © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Après une année scolaire 2019-2020 amputée de plusieurs semaines en raison du confinement imposé par le coronavirus, la rentrée se prépare. Les conditions sanitaires sont toujours précaires, ce qui inquiète de nombreux parents d'élèves.

J-10 avant la rentrée des classes pour 12 millions d’élèves français. Cette rentrée est particulièrement surveillée en raison de l'épidémie de coronavirus, qui rebondit ces derniers jours. Après une année déjà compliquée, entre confinement et classe à la maison, les parents d'élèves nourrissent de nouvelles inquiétudes pour cette rentrée. D'autant plus que certaines recommandations dictées par le ministère de l'Education nationale leur paraissent encore vagues. 

 

Des consignes "illisibles" et "anxiogènes"

Ainsi certains s'étonnent que le masque soit obligatoire pour tous les enseignants, sauf en maternelle : pour les plus petites classes, il s’agit d’une simple recommandation. De même, des parents s'interrogent sur la raison pour laquelle le port du masque n'est imposé aux élèves qu'à partir du collège. 

Pour Rodrigo Arenas, co-président de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), il faut arrêter avec ces injonctions contradictoires "illisibles" et "anxiogènes pour les parents". "On demande aux enfants de 11 ans de mettre un masque dans les espaces clos", s'indigne-t-il, alors que de ne pas en porter dans la cour, "c'est autorisé".

Autre source d’inquiétude, les toilettes dans les écoles. Les élèves vont s’y croiser et rien n’est prévu dans le protocole sanitaire selon Myriam Ménez, présidente de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP) du Val-de-Marne. "La question primordiale des sanitaires n'est absolument pas abordée", dénonce-t-elle. Ils sont pourtant, selon elle, "la clé de voûte du respect des gestes barrières".

Enfin, dernier motif d’inquiétude partagé par tous les parents d’élèves, le budget masques pour cette nouvelle rentrée. Le ministre semble les avoir entendus et propose de les rendre gratuit pour les familles les plus démunies.

Europe 1
Par Victor Dhollande, édité par Maxime Dewilder