Coronavirus : couvre-feu, attestation...Ce qui change à partir de ce mardi

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Après un mois et demi de reconfinement du fait du coronavirus, un assouplissement est mis en place quelques jours avant les fêtes de fin d'année. Mais de nouvelles restrictions entrent aussi en vigueur ce mardi 15 décembre. Europe 1 fait le point sur ce qui va changer. 

Si le confinement est bien levé ce mardi, de nouvelles restrictions liées à la crise sanitaire et au Covid-19 entrent également en vigueur. Plus besoin d'attestation pour sortir de chez soi en journée, couvre-feu mis en place de 20h à 6h du matin, assouplissement dans les Ehpad... Europe 1 fait le point sur ce qui change (ou non).

Un couvre-feu de 20h à 6h du matin

Si le confinement prend fin à compter de ce mardi, une nouvelle mesure a été instaurée par le gouvernement : un couvre-feu de 20h à 6h du matin. "Cela signifie qu’à 20h, chacun devra rester chez soi, sauf exception. Même si le commerce ou le service recevant du public dans lequel vous vous trouvez ferma ses portes à 20h, vous devrez vous organiser pour être à votre domicile à 20h", avait détaillé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, lors du dernier point presse du gouvernement. 

 

Il y a en effet peu d'exceptions à ce couvre-feu. Hormis les déplacements professionnels, les raisons de santé pour aller à l’hôpital ou acheter des médicaments dans une pharmacie de garde font aussi l'objet d'une dérogation. Tout comme les déplacements pour motif familial impérieux, la garde d’enfants ou pour porter assistance à une personne vulnérable, qui sont aussi autorisés. La pratique sportive et la balade ne sont en revanche plus permises après 20h.

Comme prévu, le couvre-feu ne sera pas en vigueur le soir du 24 décembre. Et si le jour de l'An devait initialement faire l'objet d'une dérogation, l'exécutif est revenu sur cette annonce et il ne sera finalement pas possible de sortir de chez soi après 20h le soir de la Saint-Sylvestre. "Plus de 100.000 policiers et gendarmes seront mobilisés" pour contrôler l'application de cette mesure le soir du réveillon, a d'ailleurs prévenu le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Les déplacements sur l'ensemble du territoire autorisés 

Jean Castex a également confirmé que "la possibilité de se déplacer sur tout le territoire" est de nouveau autorisée à partir du 15 décembre. Il vous sera donc possible de voyager pour rejoindre vos proches pour les fêtes de fin d'année à partir de ce mardi. 

Fin de l'attestation la journée

Concernant les attestations, celles-ci ne sont plus obligatoires pour se déplacer dans la journée. Elles le sont toujours par ailleurs entre 20h et 6h, sur les horaires du couvre-feu, afin de justifier que le motif de son déplacement entre bien dans le cadre des dérogations autorisées par l'exécutif. Une nouvelle version de l'attestation est disponible depuis lundi 14 décembre au soir sur le site du gouvernement.

Quant aux voyageurs qui arrivent en train ou en avion tard le soir ou la nuit, ils peuvent circuler puisque les déplacements entre régions sont désormais autorisés, mais devront se munir d'une attestation et pouvoir présenter un justificatif, comme le billet, en cas de contrôle.

Un nouveau protocole dans les Ehpad

Les établissements qui accueillent des personnes âgées sont aussi soumis à partir de ce mardi à un nouveau protocole sanitaire, et ce jusqu'au 3 janvier. A l'approche des fêtes de Noël, il autorise notamment les sorties dans les familles, mais à deux conditions : à leur retour en Ehpad, les résidents doivent se soumettre à un test antigénique ou PCR et ne peuvent pas participer aux activités collectives pendant les sept jours qui suivent.

 

La reprise du sport en intérieur pour les enfants

Enfin, les moins de 18 ans peuvent à nouveau faire du sport dans les équipements couverts comme les gymnases ou les piscines à compter de ce mardi, les sports de contact restant eux toujours interdits. La pratique sportive n'est plus limitée "ni en durée ni en périmètre mais devra s’effectuer dans le respect des horaires du couvre-feu", ont précisé vendredi les ministres des Sports et de l'Education. 

Pour les adultes, il est toujours impossible de pratiquer le sport en intérieur, sauf exceptions. A savoir pour les sportifs professionnels, les publics en formation professionnelle, ou les personnes à handicap reconnu et leurs encadrants.

Europe 1
Par Manon Fossat avec AFP