Covid-19 : dans les Ehpad, les consignes vont être "assouplies" pour les fêtes

, modifié à
  • A
  • A
Ehpad visites
Pour les fêtes de fin d'année, le protocole sanitaire a été assoupli dans les Ehpad. © AFP
Partagez sur :
Visites "plus conviviales" et sorties dans les familles autorisées : un nouveau protocole sanitaire a été adopté dans les Ehpad, applicable du mardi 15 décembre au dimanche 3 janvier. Il prévoit notamment une révision à la hausse du nombre de visiteurs par résident et des heures consacrées aux visites.

Le gouvernement a assoupli samedi ses recommandations à destination des Ehpad pour les fêtes de fin d'année face au coronavirus : "Les résidents des établissements pour personnes âgées doivent bénéficier, comme le reste de la population générale, de la possibilité de passer les fêtes de fin d'année en compagnie de leurs proches", stipule le nouveau protocole. Applicable du 15 décembre au 3 janvier, "ce protocole prévoit notamment un assouplissement des consignes relatives aux sorties dans les familles afin de permettre aux résidents de vivre sereinement les fêtes de fin d'année", précise un communiqué de presse du ministère délégué auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l'Autonomie.

Test PCR au retour dans l'établissement

Des sorties autorisées "à titre exceptionnel" et à quelques conditions tout de même : à leur retour dans l'établissement, les résidents devront réaliser un test RT-PCR ou antigénique et s'abstenir, pendant sept jours, de participer aux activités collectives.

Autre pan du protocole, les visites : elles se feront toujours sur rendez-vous mais le nombre de visiteurs par résident et les heures de la journée consacrées aux visites pourront être revus à la hausse pour "permettre aux familles de se retrouver dans des conditions plus conviviales". Ces visites pourront même être autorisées en chambre, "notamment pour les résidents ayant des difficultés à se déplacer" et "pour les résidents Covid+".

Animations collectives encouragées

Les directions d'établissements sont aussi "encouragées à organiser des animations collectives à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement, à visée conviviale, festive ou spirituelle (incluant notamment l'accompagnement à des offices religieux), dans des conditions d'encadrement strictes rappelées par le protocole", ajoute le ministère. Concernant les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de troubles neurocognitifs, "un dialogue avec les aidants et l'entourage doit être encouragé".