Cannes : profitant des derniers jours de confinement, un sanglier se balade sur la Croisette

  • A
  • A
sanglier
Escorté de près par une voiture de police, l'animal a finalement rebroussé chemin et regagné le massif forestier situé sur la colline de la Californie. © Pixabay
Partagez sur :
La Croisette cannoise a reçu la visite d'une célébrité improbable, dimanche. Un jeune sanglier d'une cinquantaine de kilos a été repéré par la police municipale, déambulant tranquillement sur une croisette désertée du fait du confinement.

Privée des festivaliers, sa faune principale en cette période de l'année, la Croisette de Cannes a reçu, dimanche, la visite d'une starlette improbable, un jeune sanglier d'une cinquantaine de kilos, a constaté la police municipale.

Repéré par une patrouille de nuit vers 1h50, l'animal solitaire profitait du confinement, déambulant tranquillement sur une Croisette totalement désertée, visiblement peu farouche à l'idée d'être filmé, a raconté à l'AFP, Yves Daros, le directeur de la police municipale.

 

"C'est la première fois que j'en vois un sur la Croisette"

"Notre objectif, même si la ville est déserte la nuit en ce moment du fait du couvre-feu, était d'éviter que le sanglier ne puisse causer un accident, et aussi qu'il se fasse du mal à lui-même", a indiqué le policier. La patrouille a donc patiemment suivi la bête qui s'est promenée tout le long de la Croisette, s'offrant une partie de lèche-vitrines du côté des boutiques de luxe à proximité du palais des Festivals.

Escorté de près par une voiture de police, l'animal a finalement rebroussé chemin et regagné, après un dernier détour par le célèbre établissement du Palm Beach, à la Pointe Croisette, le massif forestier situé sur la colline de la Californie, d'où il était probablement descendu.

"De mémoire de policier, c'est la première fois que j'en vois un sur la Croisette", s'amuse Yves Daros, en notant que des sangliers sont également présents dans un autre massif de la ville, à La Croix-des-Gardes.

 

 

Festival reporté sine die

Confinée depuis le 17 mars, comme l'ensemble de la France, Covid-19 oblige, la ville de Cannes est plus habituée, à cette époque de l'année, à accueillir l'industrie et les vedettes du cinéma pour son Festival annuel. Mais la 73e édition de cette réunion, qui devait débuter mardi et se dérouler jusqu'au 23 mai, a finalement été reportée par les organisateurs, dans un premier temps à fin juin-début juillet, puis sine die, cette date étant également impossible.

Depuis, l'organisation du Festival a indiqué "étudier l'ensemble des opportunités permettant d'accompagner l'année cinéma en faisant exister les films de Cannes 2020 d'une manière ou d'une autre".

La sélection officielle des films en compétition, devant un jury qui devait être présidé par le réalisateur américain Spike Lee, aurait dû être annoncée le 16 avril.