Atteinte d'un cancer du sein, Marie a vu son opération déprogrammée à cause du Covid-19

, modifié à
  • A
  • A
L'opération de Marie avait déjà été reportée lors de la première vague (photo d'illustration). 1:02
L'opération de Marie avait déjà été reportée lors de la première vague (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Marie, 39 ans, atteinte d'un cancer du sein, devait se faire opérer ce jeudi après un premier report du à la priorisation des interventions pendant la première vague de coronavirus. Alors que son opération a de nouveau été reportée à cause de l'épidémie, elle dit "l'ambivalence" de son ressenti au micro d'Europe 1. 
TÉMOIGNAGE

"Une certaine ambivalence". C'est ce que ressent Marie, 39 ans, à qui on a diagnostiqué un cancer du sein il y a deux ans. Jeudi, la jeune femme devait se faire opérer - une ablation d'un sein et la reconstruction du deuxième. Mais vendredi dernier, elle a été prévenue de l'annulation de son intervention en raison de l'épidémie de coronavirus. Un deuxième report, après celui qui lui avait été annoncé pendant la première vague, au printemps. 

"N'oublions pas les autres patients"

"On comprend l'urgence de la situation sanitaire, mais en même temps on a l'impression qu'il y a une espèce de hiérarchisation des soins, de priorisation des moyens pour tout mettre sur le Covid", commente la jeune femme, elle-même médecin. "N'oublions pas les autres patients. Les patients en cancérologie ont besoin qu'on continue à s'occuper d'eux."

Marie estime ainsi qu'"il y a possiblement des femmes pour qui le report de la chirurgie va être préjudiciable parce qu'on n'aura peut être pas tous les critères de gravité pour formuler le pronostic" et proposer une prise en charge adaptée. L'association Rose up, qui défend les droits des malades du cancer, interpelle ainsi les Agence régionales de santé (ARS) pour leur rappeler que les chirurgies de cancer doivent être considérées comme des urgences.

Europe 1
Par Victor Dhollande, édité par Margaux Lannuzel