À Paris, un restaurant rouvre uniquement pour proposer des menus à 1 euro aux étudiants

  • A
  • A
Le restaurant propose des plats à emporter pour les étudiants (photo d'illustration). 1:18
Le restaurant propose des plats à emporter pour les étudiants (photo d'illustration). © PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Alors que les restrictions sanitaires prises pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 lui interdisent de recevoir des clients, le restaurant parisien Le Reflet a rouvert ses cuisines spécialement pour proposer des menus à 1 euro aux étudiants, dont le quotidien est bouleversé par la crise sanitaire. 
REPORTAGE

C'est une initiative solidaire pour aider une population fragile face aux conséquences de la crise du Covid-19. Le restaurant parisien Le Reflet, qui ne peut pas accueillir de clients en raison des restrictions sanitaires, a rouvert ses cuisines spécialement pour proposer aux étudiants un menu à emporter à seulement 1 euro, de l'entrée au dessert. 

"Les réservations partent en deux heures"

"Velouté de butternut et dessert au chocolat", c'est entre autres ce que pourra déguster Marie, l'une des bénéficiaires des 50 repas de chef proposés. "J'ai perdu mon travail avec le Covid et je n'ai pas trouvé d'alternance avec l'école. Du coup, ça aide à manger une fois dans la semaine", sourit-elle.

Ce repas, l'étudiante en événementiel a dû le réserver une semaine à l'avance sur le site du restaurant. "Ça marche super bien", s'enthousiasme Flore Lelièvre, la fondatrice du Reflet. "Les réservations partent en deux heures. C'est là où on prend conscience qu'effectivement, il y a beaucoup de précarité. Il y a beaucoup de besoins."

Des dons de producteurs locaux

L'opération, qui va se poursuivre chaque jeudi et vendredi jusqu'à la fin du mois de février, est aussi une bonne nouvelle pour les employés du restaurant, dont la majeure partie sont porteurs de trisomie 21. "Ça m'a un peu endeuillé, de rester à la maison sans rien faire", témoigne Ibrahim. "Quand je suis revenu au restaurant, j'étais fier."

Des serveurs et des marmitons qui travaillent bénévolement, avec les denrées offertes par des producteurs locaux soucieux, eux aussi, de donner un coup de pouce aux étudiants. 

Europe 1
Par Marine Protais, édité par Margaux Lannuzel