Covid : comment va fonctionner le passeport vaccinal au Danemark ?

  • A
  • A
Virus Coronavirus Danemark 1:42
Les autorités danoises sont en train d'élaborer un passeport vaccinal pour lutter contre le virus. © Claus Bjoern Larsen / Ritzau Scanpix / AFP
Partagez sur :
Le Danemark est en train d'élaborer une application qui pourra permettre aux utilisateurs de renseigner s'ils sont vaccinés, préalable à leur entrée dans un restaurant ou un stade. Un test négatif ou la présence d'anticorps autorisera également à pénétrer dans ces lieux pour l'instant fermés au public.
DÉCRYPTAGE

C'est un débat très vif qui agite l'Union européenne : il y a ceux qui prônent le retour à la vie normale immédiat pour les personnes vaccinées contre le Covid-19. On pourrait enlever le masque, voyager, s'asseoir à la table d'un restaurant. Et puis ceux qui refusent une société à deux vitesses avec des droits différents entre les vaccinés et les autres. En Europe, les autorités se sont mises d'accord sur les critères pour élaborer un futur passeport vaccinal, mais sans dire à quoi il pourrait servir concrètement. Mais deux pays de l'UE veulent avancer concrètement sur ce sujet, à savoir la Suède mais aussi le Danemark, auquel Europe 1 s'est intéressée de près. 

"Rouvrir plus tôt que prévu"

Quel est le fonctionnement de ce système prévu par les Danois ? Tout passera d'abord par une application que les habitants pourront télécharger sur leur téléphone portable. Connecté à son dossier médical en ligne, chaque utilisateur pourra ainsi prouver qu'il a soit été vacciné, soit qu'il a déjà été contaminé et qu'il a développé des anticorps soit qu'il a été testé négatif quelques heures auparavant. Il devra ensuite scanner un QR code à l'entrée d'un restaurant ou d'un stade, par exemple, afin de pouvoir y entrer, grâce à ce "coronapass".

Les acteurs économiques du pays sont tellement impatients de reprendre une activité normale qu'ils financent eux-mêmes le développement de cette application. "C'est définitivement une bonne idée. Je pense que dans tous les pays européens, le tourisme, la culture, le sport ou les festivals sont les secteurs qui souffrent le plus", souligne Lars Nielsen, de la Chambre danoise de commerce. "Je pense que grâce à cette application que nous développons, nous pourrons rouvrir plus tôt que prévu."

Disponible au printemps ?

"Beaucoup de Danois ont envie de venir en vacances en France cet été et les Français seront les bienvenus chez nous", poursuit le responsable économique. "Alors on espère que notre initiative servira de modèle à l'Union européenne." 

Les autorités pensent que l'application sera disponible dans quatre à cinq mois. Lars Nielsen est quant à lui persuadé que grâce à la motivation des entreprises qui travaillent dessus, elle sera prête bien avant, aux alentours de Pâques, dans deux mois.