Les médecins alertent contre le "syndrome du vacciné", ce relâchement après la première dose

  • A
  • A
Les médecins rappellent qu'on est protégé au maximum 15 jours après la deuxième injection. 5:00
Les médecins rappellent qu'on est protégé au maximum 15 jours après la deuxième injection. © AFP
Partagez sur :
Si la campagne de vaccination se poursuit, et que 36% de la population totale a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, certains médecins voient arriver à l'hôpital des patients qui se sont contaminés juste après leur vaccin, faute de vigilance. Et appellent à continuer de respecter les gestes barrières. 

En France, la situation sanitaire continue de s'améliorer. Le nombre de patients hospitalisés poursuit sa baisse, y compris en réanimation, et 36% de la population totale a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. Mais certains médecins alertent déjà sur le "syndrome du vacciné". Car, dans les hôpitaux, ils voient arriver de plus en plus de patients qui relâchent les gestes barrière après leur première injection, et se contaminent. 

"Les gens se sentent protégés"

En effet, aussitôt vaccinées, certaines personnes pensent que leur immunité est acquise. Dans son unité Covid de 12 lits, l’infectiologue de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches, Benjamin Davido, a récemment admis deux patients qui venaient tout juste de recevoir leur première injection. "Ils n'ont probablement pas prêté attention et relâché les gestes barrières. Ils se sont contaminés avant que le vaccin ait pu faire effet", indique-t-il à Europe 1.

"Le diagnostic est souvent retardé parce que les gens se sentent protégés et pensent à tous les diagnostics sauf au Covid, poursuit-il. "C'est considéré comme un échec de la vaccination, mais ce n'en est pas un." Ce médecin rappelle que le vaccin commence à produire ses effets sur l’organisme entre 14 à 20 jours après la première injection, mais pas avant ! 

"Garder à l'esprit que le virus circule toujours"

Jean-Michel Constantin, chef de la réanimation à l’hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière, fait le même constat dans son service. "Dès qu'on est vacciné et qu'on se retrouve en famille ou entre amis, on a tendance à se rapprocher, à se resserrer la main, à se refaire la bise", regrette-t-il. "Mais il faut garder à l'esprit le fait que le virus circule toujours. Il circule de moins en moins - plus on est vacciné, moins ça circule - mais il y en a toujours." Ces médecins sont catégoriques : il faut attendre 15 jours après la deuxième injection pour être protégé au maximum.