Coronavirus : la baisse du nombre de patients en réanimation se poursuit

, modifié à
  • A
  • A
Le nombre de patients hospitalisés à cause du Covid-19 continue de baisser.
Le nombre de patients hospitalisés à cause du Covid-19 continue de baisser. © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Ce samedi marquait l'ouverture de la vaccination à 4 millions de Français majeurs "fragiles". En réanimation, le nombre de patients était en baisse samedi, mais la tension hospitalière restait forte. De premiers cas de variant indien ont été détectés en France alors que l'Inde est confrontée à de nouveaux records de contaminations au Covid-19.
L'ESSENTIEL

Alors que l'Inde a enregistré samedi un nouveau record de contamination au Covid-19, et a ouvert sa campagne de vaccination à l'ensemble de sa population adulte, le variant indien continue d'inquiéter en France, où de premiers cas ont été détectés en France jeudi. Dans l'Hexagone, la pression hospitalière a continué de baisser samedi dans l'Hexagone avec 5.581 patients dans les services de soins critiques contre 5.675 la veille.

Les informations à retenir : 

  • La vaccination est élargie à 4 millions de personnes "fragiles"
  • Nouvelle baisse des hospitalisations et réanimations
  • Tous les Français majeurs pourront se faire vacciner à partir du 15 juin
  • Nouveau record en Inde avec plus de 400.000 contaminations au Covid

Baisse des hospitalisations et réanimations

Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation a poursuivi sa décrue samedi, pour le cinquième jour consécutif, avec moins de 5.600 patients enregistrés, selon les chiffres de Santé publique France. Les services de soins critiques comptaient samedi 5.581 patients, dont 310 admis ces dernières 24 heures, contre 5.675 la veille. Le total des patients Covid recule aussi, à 28.603 contre 28.930 la veille. 

Avec 192 nouveaux décès en 24 heures, 104.706 personnes sont mortes en France depuis le début de l'épidémie. En 24 heures, le nombre de cas positifs confirmés est de 25.670. Au total, 15.772.708 personnes ont reçu au moins une injection de vaccin, dont près de 6,5 millions ont été complètement vaccinées avec deux doses de vaccin. 

La vaccination élargie en France

Un nouvel élargissement de la vaccination a lieu ce week-end, avec l'ouverture à "quelque quatre millions de Français fragiles" samedi 1er mai, c'est-à-dire les adultes qui "souffrent de maladies chroniques", notamment l'obésité.  Et désormais, plus besoin de prescription médicale, ce qui fait craindre un engorgement des centres par un public non-prioritaire. Les autorités comptent sur l'honnêteté des Français, d'autant que la vaccination de toutes les personnes majeures commencera dans peu de temps.

En effet, tous les Français de plus de 18 ans pourront se faire vacciner contre le Covid-19 à partir du 15 juin, a indiqué Emmanuel Macron sur Twitter. Les plus de 50 ans pourront même le faire à partir du 15 mai, a-t-il ajouté.

Pour ne pas vous perdre dans toutes les annonces du gouvernement, Europe 1 vous résume dans l'article ci-dessous qui a déjà accès aux vaccins anti-Covid et quand sont prévues les prochaines ouvertures :

Un calendrier de déconfinement trop rapide ?

Le calendrier du déconfinement s'est précisé jeudi : le couvre-feu sera maintenu à 19 heures du 3 au 19 mai. Il sera ensuite décalé à 21 heures le 19 mai et à 23 heures le 9 juin. Il devrait enfin être supprimé le 30 juin. Les bars et restaurants devraient pouvoir rouvrir leurs terrasses dès le 19 mai puis leurs parties couvertes le 9 juin, avec à chaque fois des tables de six personnes maximum et un protocole sanitaire adapté.

Même échéance du 19 mai pour la réouverture des commerces et lieux culturels, dans le respect d'une jauge fixée à 800 en intérieur et 1.000 en extérieur pour les événements, avec public assis. A noter que les réouvertures ne pourront avoir lieu que si la situation sanitaire le permet.

Certains départements pourraient donc ne pas être concernés par ce calendrier, que certains professionnels de santé jugent d'ailleurs un peu précipité. "Le risque, c’est qu’avec une reprise trop rapide des activités sociales, la diminution du nombre de cas soit très lente", met en garde Mircéa Sofonéa, épidémiologiste à l’université de Montpellier, au micro d'Europe 1. Plus d'informations dans notre article ici.

Nouveau record de contaminations en Inde, l'aide médicale arrive

L'Inde a enregistré samedi plus de 400.000 nouveaux cas de coronavirus sur les dernières 24 heures, une première mondiale, a annoncé le ministère de la Santé, portant le total dans ce pays à plus de 19,1 millions. Le nombre de décès sur les dernières 24 heures s'est élevé à 3.523, pour un total de 211.853 morts. Pour cette raison, l'Inde, qui a entamé une campagne massive de vaccination, a fait appel à l'aide internationale, une première depuis 16 ans. Etats-Unis, Singapour, Allemagne, Royaume-Uni, Suède et France vont envoyer du matériel et de quoi produire de l'oxygène médical.

Pour tenter d'alléger la pression sur les services de santé, les autorités de New Delhi ont annoncé la prolongation d'une semaine du confinement de la mégalopole, qui devait s'achever lundi.

Nombre d'experts estiment que les chiffres réels des cas et décès en Inde sont beaucoup plus élevés en raison de tests insuffisants et d'un enregistrement inexact de la cause du décès. La contagion rapportée à l'ensemble de la population reste cependant relativement faible comparé à beaucoup d'autres pays.

Premiers cas de variant indien détectés en France

Cinq souches du variant indien ont été identifiées dans le département du Lot-et-Garonne, mais aussi dans les Bouches-du-Rhône. Les patients vont bien et ont été placés à l'isolement. Selon le directeur de l'Agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine, tous leurs contacts ont été tracés et vendredi, aucun cluster n'avait été recensé.

"Il ne faut pas être paniqué par la présence de ce variant", a tempéré Yannick Simonin, virologue à l’Inserm, au micro d'Europe 1. Rien ne prouve encore que ce variant est plus contagieux que la souche d'origine, a-t-il expliqué. "Il y a des études qui suggéreraient qu'il serait moins contagieux que le variant britannique. Est-ce qu'il va se faire sa place au milieu de tous ces variants ? Pour le moment, rien ne dit que ce sera le cas", a nuancé le scientifique. Plus d'informations ici.

100 millions de vaccinés aux États-Unis

Cent millions de personnes sont désormais entièrement vaccinées aux États-Unis, ont annoncé les autorités sanitaires américaines, se félicitant du franchissement d'une "étape majeure". Cela représente environ 40% de la population adulte aux États-Unis et le double du nombre des personnes qui étaient entièrement vaccinées fin mars.

L'OMS donne son homologation d'urgence au vaccin Moderna

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a accordé vendredi son homologation d'urgence au vaccin contre le Covid-19 de Moderna, le cinquième à bénéficier d'une telle validation de l'agence sanitaire de l'ONU. Cette procédure aide les pays qui n'ont pas les moyens de déterminer d'eux-mêmes l'efficacité et l'innocuité d'un médicament à avoir plus rapidement accès à des thérapies.

Nouvelles restrictions dans le monde

Le Cap-Vert a annoncé vendredi de nouvelles restrictions concernant les bars, les restaurants et les activités sportives, pour endiguer la hausse des cas de coronavirus dans cet archipel ouest-africain dépendant du tourisme et durement frappé par la pandémie.

Aux États-Unis, en raison de la flambée des cas en Inde, le président américain Joe Biden a décidé d'imposer des restrictions aux voyageurs en provenance du pays. De son côté, le président argentin Alberto Fernandez a prolongé vendredi pour trois semaines le couvre-feu nocturne à Buenos Aires et dans sa banlieue en raison de l'augmentation du nombre des contaminations par le coronavirus, prédisant des semaines à venir "très difficiles".

Plus de 3,18 millions de morts dans le monde

La pandémie a fait plus de 3,18 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, sur plus de 151 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP samedi à la mi-journée. 

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (576.232), devant le Brésil (403.781) et le Mexique (216.907). L'Inde (211.853 morts à ce jour) devrait dépasser le Mexique dans les tout prochains jours.