59.361 décès en France, la circulation du virus reste importante

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex
Le nouveau bilan montre que les réanimations baissent mais que le nombre de nouveaux cas et les hospitalisations augmentent très fortement. Photo d'illustration.
Partagez sur :
Alors que les pays membres de l'UE commenceront la vaccination "le même jour", Jean Castex a évoqué la "dernière semaine de décembre" pour ces premiers vaccins. Le dernier bilan humain en France fait état de 59.361 morts du coronavirus, soit 289 de plus que la veille. L'OMS a de son côté recommandé le port du masque pendant les fêtes de fin d'année.
L'ESSENTIEL

La vaccination débutera "dès la dernière semaine de décembre si les conditions sont réunies", a affirmé Jean Castex mercredi après-midi. En attendant, la France est sortie mardi prudemment d'un deuxième confinement, en maintenant des restrictions sanitaires pour lutter contre le coronavirus et ce malgré un bilan quotidien toujours élevé. L'OMS, de son côté, préconise le port du masque lors des fêtes de fin d'année face au "risque élevé" de rebond de l'épidémie. En Allemagne, un reconfinement partiel vient d'être instauré. 

Les informations à retenir :

  • La vaccination débutera "dès la dernière semaine de décembre", envisage Castex
  • 59.361 morts en France, hausse des hospitalisations mais baisse des réanimations
  • Début d'une campagne massive de tests en Auvergne-Rhône-Alpes
  • L'OMS préconise le port du masque pour les fêtes de fin d'année 
  • Le président élu américain Joe Biden s'est dit mardi prêt à se faire vacciner "en public"

Les premiers vaccins en France dans dix jours ?

Mercredi après-midi, le Premier ministre a indiqué que le début de la vaccination en France aurait lieu "dès la dernière semaine de décembre", "si les conditions sont réunies". Jean Castex a conditionné le coup d'envoi de la campagne à l'autorisation de mise sur le marché de l'Agence européenne du médicament "attendue pour le 21 décembre" et à un avis de la Haute autorité de santé rendu "dans la foulée". Cette "première phase s’échelonnera sur une période de six à huit semaines, pour tenir compte du délai de 21 jours entre la première vaccination et le rappel", a ajouté le Premier ministre.

Jean Castex qui présentait devant l'Assemblée la stratégie du gouvernement. s'est aussi projeté en 2021 : la population non prioritaire serait vaccinée à partir de "la fin du printemps", soit au mois de juin. Lors de sa dernière allocution télévisée, Emmanuel Macron avait affirmé que cette troisième phase de vaccination pour le grand public aurait lieu au printemps, quelque part "entre avril et juin", après la vaccination de populations ciblées.

Les hospitalisations en hausse, les réanimations en baisse

Selon les chiffres publiés mardi soir sur le site du gouvernement, la France compte 59.361 morts du coronavirus, soit 289 de plus que la veille. Le nombre de patients hospitalisés repart à la hausse et s'établit à 25.315, soit 75 patients de plus que la veille. 

Les services de réanimations comptent 2.850 cas graves de Covid, soit 25 de moins que lors du précédent bilan. On dénombre en revanche une très forte hausse des nouveaux cas sur les dernières 24 heures, avec 17.615 nouveaux malades confirmés, soit plus du triple de l'objectif fixé par le gouvernement au 15 décembre. 

Vers un auto-confinement avant les fêtes ? 

Alors que le pays se déconfine doucement : déplacements autorisés mais encadrés par un couvre-feu de 20 heures à 6 heures, le Premier ministre Jean Castex préconisait mardi sur Europe 1 un auto-confinement de huit jours, avant les fêtes de fin d'année et les éventuels rassemblements familiaux.

Le chef du gouvernement a indiqué que les absences des élèves dans les établissements scolaires de la primaire au lycée seraient ainsi tolérées jeudi et vendredi. Une décision "annoncée à la hâte" pour les proviseurs et qui n'a pas l'air d'emballer les parents, bien décidés à mettre leurs enfants à l'école. Découvrez ici notre reportage

L'OMS préconise le port du masque pour les fêtes 

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande le port du masque lors des réunions familiales de Noël et des fêtes de fin d'année en Europe, a-t-elle annoncé mercredi, avertissant d'un "risque élevé" de reprise de l'épidémie début 2021. "Il peut sembler gênant de porter un masque et de pratiquer la distanciation physique en présence d'amis et de membres de la famille, mais cela contribue grandement à garantir que chacun reste en sécurité et en bonne santé", a assuré l'organisation.

Dans la mesure du possible, les rassemblements doivent avoir lieu en extérieur. Si elles ont lieu en intérieur, il importe de limiter le nombre d'invités et de bien ventiler pour limiter les risques, conseille-t-elle.

Campagne de tests en Auvergne-Rhône-Alpes

La Région Auvergne-Rhône-Alpes lance sa campagne de dépistage massif ce mercredi, jusqu'au 23 décembre, avec l'objectif de tester les habitants avant les fêtes de fin d'année. Au total, ce sont plus de 1.300 centres temporaires qui vont être installés pour cette semaine, répartis dans différents lieux de vie. On en trouvera dans 500 lycées publics et privés de la région, mais aussi dans 71 entreprises, comme Seb ou Valéo, 37 grandes surfaces ou bien 16 gares.

L'idée est d'aller là où sont les habitants explique Laurent Wauquiez, le président de la Région. "La quasi-totalité des habitants aura la possibilité d'avoir, à moins de vingt minutes de chez eux, un centre de tests. On s'est dit que c'était la bonne échelle", analyse-t-il. Découvrez ici notre reportage.

Nombre record de morts en Allemagne

En Allemagne, le nombre de morts du Covid-19 a atteint des records alors que les établissements scolaires et les magasins jugés non-essentiels ferment ce mercredi, pour une durée d’au moins trois semaines.Actuellement, le taux d'incidence est à 176 pour 100.000 habitants, contre 130 en France. En cause, l'envolée des cas dans les régions de l'Est du pays, comme en Saxe où la courbe est exponentielle.

La situation est "hors de contrôle" pour les autorités sanitaires dans quelques arrondissements bien précis : tous des fiefs de l’extrême droite. Les personnels soignants, déjà dépassés, doivent en plus faire face aux manifestations des anti-masques. Découvrez notre reportage en outre-Rhin

Reconfinement partiel au Quebec

Le Premier ministre du Québec François Legault a annoncé mardi une série de nouvelles restrictions comprenant la fermeture des commerces non-essentiels du 25 décembre au 11 janvier et le télétravail obligatoire dès jeudi, afin d'enrayer la seconde vague de coronavirus.

Le Brésil se donne 16 mois pour vacciner sa population...

Le ministère brésilien de la Santé a annoncé vouloir vacciner "la population en général" dans les 16 mois suivant l'approbation d'un vaccin, selon le plan national d'immunisation dévoilé mardi. Le Brésil vise l'immunisation d'au moins 70% de la population, soit près de 150 millions de personnes.

... et les États-Unis autorisent le premier test à domicile sans ordonnance

L'agence américaine du médicament (FDA) a annoncé mardi qu'elle autorisait la commercialisation aux Etats-Unis du premier test Covid-19 à domicile et sans ordonnance. Le test pourra indiquer la présence du virus en 20 minutes et sera vendu au prix de 30 dollars. 

Les cas et les décès liés au Covid-19 continuent de battre des records dans le sud de la Californie, engorgeant les hôpitaux et provoquant une pénurie de lits disponibles en soins intensifs: moins de 100 étaient encore libres mardi dans le comté de Los Angeles, qui compte dix millions d'habitants.

Biden prêt à se faire vacciner "en public"

Le président élu américain Joe Biden s'est dit mardi prêt à se faire vacciner "en public" contre le Covid-19 dès qu'il le pourra, au lendemain du lancement par les Etats-Unis d'une vaste campagne nationale de vaccination.

En Alaska, un cas de forte réaction allergique au vaccin Pfizer a été repéré. Une professionnelle de santé ayant reçu le vaccin a du être hospitalisée. Elle ne souffrait a priori pas d'allergies graves préexistantes. "Nous allons nous pencher de près sur toutes les informations évoquant des réactions allergiques graves et nous actualiserons si besoin la notice" (du vaccin), a affirmé un porte-parole de Pfizer.

Plus de 1,6 million de morts

La pandémie a fait au moins 1.621.397 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi en milieu de journée. Plus de 72,7 millions de cas ont été diagnostiqués. 

Les Etats-Unis ont enregistré mardi un nouveau record de contaminations avec plus de 248.000 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, qui font référence. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec 303.292 décès, suivis par le Brésil (182.799), l'Inde (143.709), le Mexique (114.298) et l'Italie (65.011).