Coronavirus : plus de 760.000 morts dans le monde

, modifié à
  • A
  • A
Plus de 760.000 morts du coronavirus ont été recensés dans le monde.
Plus de 760.000 morts du coronavirus ont été recensés dans le monde. © AFP
Partagez sur :
En raison de l'épidémie de coronavirus qui est encore très présente en France, le pèlerinage chrétien du 15 août à Lourdes a dû adapter ses célébrations. Dans la capitale, le port du masque est désormais étendu à de nouveaux quartiers. Autour du globe, le virus a tué plus de 760.000 personnes depuis le début de la crise.
L'ESSENTIEL

Pâques avait dû être célébré différemment avec le confinement, il en a été de même pour le 15 août, alors que le virus continue de circuler partout dans le monde. À Lourdes, qui accueille généralement 25.000 pèlerins chaque année, seuls 10.000 ont pu faire le déplacement. Sur l'ensemble de l'Hexagone les mesures sanitaires pour lutter contre l'épidémie de coronavirus continuent de s'amplifier avec notamment un renforcement de l'obligation de port du masque à Paris. Autour du globe, face à la résurgence ou à la persistance du virus, les espoirs se portent sur le vaccin, objet d'une compétition mondiale.

Les principales informations à retenir : 

  • Londres impose depuis samedi une quatorzaine à tout voyageur venant de France 
  • Le port du masque est étendu à Paris dans de nouveaux quartiers, le HCSP le recommande dans tous les lieux clos collectifs
  • Le pèlerinage à Lourdes a été très impacté par les règles sanitaires,

Le Royaume-Uni "déconseille tout voyage non-essentiel" en France

Confronté à une recrudescence des cas, le gouvernement britannique a réimposé samedi 14 jours d'isolement aux voyageurs arrivant de France, des Pays-Bas et de Malte, un peu plus d'un mois après les en avoir exemptés, prenant au dépourvu des centaines de milliers de vacanciers. Le Royaume-Uni "déconseille désormais tout voyage non-essentiel" en France, a confirmé samedi le gouvernement britannique sur Twitter.  Quelque 160.000 Britanniques actuellement en France, ainsi qu'une partie des 300.000 Français vivant au Royaume-Uni en vacances dans leur pays ou ailleurs, n'ont eu que quelques heures pour rentrer chez eux, sous peine de devoir se confiner à leur retour, comme l'a constaté Europe 1 sur les quais de la Gare du Nord, à Paris.

Paris se masque davantage…

Illustration d'un monde qui semble se refermer après les déconfinements du début de l'été, l'heure est désormais au masque de protection obligatoire même à l'extérieur dans certaines villes d'Europe, comme depuis mercredi à Bruxelles. Paris, où le virus circule activement avec un taux de positivité de 4,14% contre 2,4% pour la moyenne nationale, suit la même tendance : le masque doit être porté depuis samedi dans de nouveaux quartiers, dont celui du musée du Louvre, et sur une partie des Champs-Elysées. Les rassemblements de plus de dix personnes ne respectant pas les mesures barrières sont interdits.

 

… et les autorités sanitaires sont de plus en plus prudentes

Car la circulation virale s'intensifie dans l'Hexagone, s'alarme la Direction générale de la Santé, qui dans son dernier bilan quotidien publié vendredi informe que 30.406 personnes sont mortes en France depuis le début de l'épidémie. Le Haut conseil de santé publique prône le port "systématique" d'un masque, "de préférence en tissu réutilisable", dans "tous les lieux clos publics et privés collectifs" pour lutter contre le Covid-19. Les entreprises sont notamment visées. Mais pour Dominique Carlac’h​, vice-présidente du Medef, la généralisation du port du masque en entreprise est difficile à mettre en application.

Pèlerinage limité à Lourdes 

Depuis vendredi, le port du masque est obligatoire dans les sanctuaires et dans les rues situées à proximité de l'enceinte religieuse à Lourdes. La règle est scrupuleusement respectée. Mais la baisse de fréquentation a des conséquences dramatiques sur les hôtels de la ville, qui n’accueillent que très peu de clients.

Invité de la matinale d'Europe 1, ​Monseigneur Patrick Chauvet​, recteur de Notre-Dame de Paris, est revenu sur les conséquences de l'épidémie de coronavirus sur la fréquentation des églises en France. Il explique qu'un tiers des fidèles n'y sont pas retournés depuis la fin du confinement.

Nouvelles mesures dans toute l'Europe 

L'Allemagne a décidé de placer toute l'Espagne, à l'exception des Îles Canaries, dans la catégorie des pays à risque après une recrudescence des cas, y compris l'île de Majorque, destination favorite des Allemands. Les touristes revenant de ces territoires seront dans l'obligation de se soumettre à un test de dépistage à leur retour et de rester en quarantaine dans l'attente du résultat.

L'Espagne a quant à elle décidé la fermeture des discothèques et l'interdiction de fumer dans la rue sans une distance de sécurité d'au moins deux mètres, renforçant les restrictions pour endiguer la résurgence du nouveau coronavirus. En Grèce, les bars et restaurants fermeront désormais à minuit et jusqu'à 7 heures, heure locale, dans les régions les plus touchées. La mesure sera valable jusqu'au 24 août.

Les frontières américaines fermées avec le Mexique et le Canada

Les Etats-Unis, confrontés à une résurgence de l'épidémie depuis fin juin, ont encore enregistré vendredi plus de 60.000 cas et 1.280 morts en une journée, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Les frontières des Etats-Unis avec le Mexique et le Canada, leurs deux voisins, resteront fermées aux déplacements non-essentiels au moins jusqu'au 21 septembre, a annoncé la Sécurité intérieure américaine.

 

Plus de 760.000 morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 760.739 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP samedi à 11 heures. Plus de 21 millions de cas ont été officiellement comptabilisés, dont au moins 12,9 millions ont été guéris. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé (168.446 décès). Viennent ensuite le Brésil (106.523 morts), le Mexique (55.908), l'Inde (49.036) et le Royaume-Uni (41.358).