Coronavirus : 31 morts supplémentaires à l'hôpital, le reflux épidémique se poursuit

, modifié à
  • A
  • A
Le reflux épidémique se poursuit en France.
Le reflux épidémique se poursuit en France. © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Pour le dernier week-end de la "phase 1" du déconfinement, les annonces d'assouplissements des règles sanitaires se poursuivent, comme la possibilité de réserver 100% des places dans les trains à la mi-juin. Le reflux épidémique se confirme, avec une nouvelle baisse des réanimations et des hospitalisations. 
L'ESSENTIEL

La "phase 1" du déconfinement n’est pas officiellement terminée, mais de nombreux Français profitent déjà d’une liberté retrouvée. En Île-de-France, dans l’Est et dans le Nord, les jardins et les parcs sont pris d’assaut, après deux mois de fermeture, tandis que le reflux épidémique se poursuit, avec une nouvelle baisse des réanimations et des hospitalisations.

Conséquence de cette amélioration : le gouvernement a notamment annoncé dimanche que 100% des places pourraient à nouveau être réservées dans les trains dès la mi-juin en France. Dans le monde, le bilan du coronavirus s’élève désormais à plus de 370.000 morts, dont plus de 100.000 aux États-Unis et près de 29.000 au Brésil. 

Les informations principales à retenir :

  • Le reflux épidémique se poursuit en France, avec une nouvelle baisse des réanimations et des hospitalisations
  • 100% des places pourront à nouveau être réservées dans les trains dès la mi-juin, a annoncé Jean-Baptiste Djebbari
  • L'application StopCovid sera disponible mardi midi, selon Cédric O
  • Le bilan est d'au moins 370.261 morts dans le monde, le Brésil est désormais le quatrième pays le plus endeuillé

Le reflux épidémique se poursuit

La situation sanitaire continue de s'améliorer dans le pays. Le reflux épidémique se confirme de jour en jour, avec une nouvelle baisse des réanimations et des hospitalisations, selon le dernier bilan dévoilé dimanche soir par les autorités. Le solde reste négatif en réanimation, avec 6 cas graves en moins, soit 1.319 au total. La tendance est la même du côté des hospitalisations avec 68 cas en moins, soit 14.322 au total.

Les autorités ont également fait état de 31 morts en 24h à l'hôpital. En tout, 18.475 personnes sont décédées au sein des établissements hospitaliers. Les données des décès en établissements sociaux et médico-sociaux seront actualisées mardi.

100% des places dans les trains disponibles dès la mi-juin

Trois semaines après le début du processus de déconfinement, le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a indiqué dimanche sur BFMTV que "100% de l'offre" de la SNCF serait commercialisée à partir de la "mi-juin". "Nous enlevons la restriction d'un siège sur deux" occupé, qui avait été imposée à la SNCF pour respecter les règles de distanciation, a-t-il précisé, en demandant à l'opérateur public de "maîtriser ses tarifs" pendant l'été.

Pour ce qui concerne l’Île-de-France, région qui reste en zone "orange", l'attestation employeur pour prendre les transports aux heures de pointe restera obligatoire "au moins jusqu'au 22 juin", donc pour tout voyage entre 6h30 et 9h30, puis entre 16h et 19h.

Les Français profitent à nouveau des parcs et jardins

Pour beaucoup de Français, notamment ceux habitant dans les (anciennes) zones "rouge" (Île-de-France, Nord, Est), ce week-end marque le retour d'une certaine liberté. Après deux mois de fermeture, les parcs et jardins ont rouvert samedi et sont pris d'assaut. Retrouvez ici notre reportage à Boulogne-Billancourt, où les citadins se délectent de ce retour au vert. Invitée de Frédéric Taddeï dimanche sur Europe 1, la maire de Paris Anne Hidalgo a quant à elle estimé que rouvrir les parcs était "beaucoup moins risqué" que de les laisser fermés

La "phase 1" du déconfinement n’est certes pas (encore) officiellement terminé (ce sera mardi), mais une odeur de vacances plane donc au-dessus du pays pour ce dimanche de Pentecôte, tout aussi ensoleillé que samedi. Avant, dès mardi, la réouverture des bars, des restaurants ou encore des théâtres, et une liberté supplémentaire retrouvée.

L'application StopCovid disponible mardi

L'application de traçage StopCovid, destinée à repérer la propagation du coronavirus, devrait finalement être disponible à partir de mardi à midi, a par ailleurs annoncé dimanche le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O."Nous sommes actuellement en train de pousser l'application sur les stores (boutiques d'applications) d'Apple et Google" mais "il y a un temps de revue", a-t-il expliqué, alors que la mise en service de l'application avait d'abord été annoncée pour ce week-end.

"On a besoin qu'un maximum de gens l'ait" et "ce qu'on vise d'abord se sont les personnes qui vivent dans les villes parce que ce sont elles qui font circuler le virus", a affirmé Cédric O. Il a notamment cité les personnes "qui prennent les transports en commun, les personnes qui vont dans les restaurants ou qui vont dans les supermarchés aux heures de pointe".

Ségolène Royal tacle la gestion de crise de l'exécutif 

"C'est aussi l'écroulement d'une conception arrogante du pouvoir", a estimé dimanche Ségolène Royal à propos de la crise du coronavirus. Invitée du Grand Rendez-vous sur Europe 1, l'ancienne ministre et ex-candidate à l'élection présidentielle a taclé la gestion de crise de l'exécutif. "Il faut en tirer les leçons, et changer de mode de gouvernance et le contenu de la politique menée", a-t-elle exhorté. 

L'ancienne responsable socialiste a par ailleurs estimé que le gouvernement avait été "trop vite" en suspendant la prescription de la chloroquine et dénoncé "la façon dont a été traité le professeur Raoult", qui défend son utilisation face au Covid-19

Renault ne va pas fermer le site de Maubeuge, incertitude sur La Fonderie de Bretagne 

Jean-Dominique Senard, le patron de Renault, l'a assuré : le constructeur n'a "aucune intention" de fermer le site de Maubeuge. Samedi, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté contre le plan d'économies annoncé par le groupe. "Je n'ai aucune intention a priori de fermer l'usine de Maubeuge. Je vous assure, je ne l'ai jamais dit et je ne l'ai même pas pensé d'ailleurs", a affirmé Jean-Dominique Senard lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

En revanche, La Fonderie de Bretagne (FDB) "n'a pas vocation" à rester au sein de Renault. Le groupe a assuré que l'entreprise, reprise en 2009 par le constructeur, ne fermerait pas. Implantée depuis 1965 à Caudan, la société produit des pièces de fonderie brutes et usinées pour l'industrie automobile - essentiellement pour Renault.

Plus de 370.000 morts dans le monde

Plus de six millions de cas de contamination au nouveau coronavirus ont été recensés dans le monde, dont les deux tiers en Europe et aux États-Unis. La pandémie a fait au moins 370.261 morts depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 104.051 décès. Suivent le Royaume-Uni avec 38.489 morts, l'Italie (33.415), le Brésil (28.834), la France (28.802) et l'Espagne (27.127).

La situation se dégrade au Brésil

La situation au Brésil, devenu le quatrième pays en terme de décès, inquiète fortement. Le ministère de la Santé a communiqué un bilan de 28.834 morts. Le pays devrait bientôt dépasser les 500.000 cas recensés, deuxième plus grand total derrière les Etats-Unis. Dans ce contexte, le président Jair Bolsonaro a une nouvelle fois bravé les règles sanitaires dimanche, en participant à un rassemblement avec ses partisans. Jair Bolsonaro est ouvertement opposé aux mesures de confinement.