Coronavirus : la France suspend tous les déplacements en provenance du Royaume-Uni à partir de dimanche minuit

, modifié à
  • A
  • A
Plusieurs pays européens ont suspendu leurs liaisons aériennes avec le Royaume-Uni.
Plusieurs pays européens ont suspendu leurs liaisons aériennes avec le Royaume-Uni. © Ben STANSALL / AFP
Partagez sur :
Une nouvelle variante du coronavirus, plus contagieuse, a été découverte au Royaume-Uni et suscite l'inquiétude en Europe. La France a décidé de suspendre à partir de dimanche minuit et pour 48 heures tous les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni. 
L'ESSENTIEL

Le coronavirus a-t-il muté au Royaume-Uni ? Le gouvernement britannique a reconfiné Londres et le sud-est de l'Angleterre pour tenter de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du Covid-19. En réaction, plusieurs pays européens ont pris la décision de suspendre leurs vols avec le Royaume-Uni. De son côté, la France a décidé de suspendre, à partir de dimanche minuit et pour 48 heures, tous les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni.

Dans l'Hexagone, la situation sanitaire continue d'inquiéter alors que les vacances de fin d'année ont débuté. Le nombre total de décès s'établissait dimanche à 60.549 selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France

Les informations à retenir :

  • 60.549 morts en France, la circulation du virus reste élevée
  • Une nouvelle souche de Covid-19 se propage au Royaume-Uni, Londres et le sud-est de l'Angleterre se reconfinent
  • La France suspend les déplacements en provenance du Royaume-Uni
  • L'état de santé d'Emmanuel Macron est "stable"

Une nouvelle souche "plus contagieuse" en Angleterre

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé samedi le reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre dès dimanche. Le gouvernement tente de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du coronavirus, qui se transmet "bien plus facilement". 

À la suite de cette annonce, son conseiller scientifique, Patrick Valance, a donné quelques précisions. "La nouvelle variante du virus contient des mutations dans des zones du virus connues pour jouer sur la manière dont celui-ci s’attache aux cellules et rentre dedans. Trois types de preuves montrent la même chose : ce virus muté a une transmissibilité plus élevée, il se propage plus vite." Selon lui, cette nouvelle version serait apparue dès septembre, à Londres ou dans le Kent, au sud-est de l'Angleterre. Europe 1 fait le point sur ce que l'on sait de cette nouvelle mutation ici

La France suspend les déplacements en provenance du Royaume-Uni 

Face à cette situation, la France a décidé de suspendre, à partir de dimanche minuit (heure de Paris) et pour 48 heures, tous les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni, "y compris liés aux transports de marchandises, par voie routière, aérienne, maritime ou ferroviaire", a indiqué Matignon à l'issue d'un Conseil de défense.

"Seul le fret non accompagné sera donc autorisé. Les flux de personnes ou de transports en direction du Royaume-Uni ne sont pas concernés", a précisé Matignon, alors qu'une variante du coronavirus a été découverte outre-Manche, qui ne semble toutefois "pas entraîner, à ce stade des connaissances, une gravité accrue ou une résistance au vaccin".

Plusieurs pays ont d'ores et déjà suspendu leurs liaisons avec le Royaume-Uni. Le gouvernement néerlandais a suspendu dimanche et jusqu'au 1er janvier tous les vols de passagers en provenance d'outre-Manche. Son voisin belge lui a emboîté le pas en annonçant à son tour la suspension des vols et des trains à compter de dimanche minuit. L'Italie a suivi, en décidant de suspendre par décret les vols avec le Royaume-Uni. L'entrée en vigueur de la mesure n'a pas encore été précisée. Enfin, l'Allemagne a annoncé une suspension similaire à compter de dimanche minuit.

Israël a par ailleurs annoncé dimanche interdire l'entrée sur son sol aux ressortissants étrangers en provenance du Royaume-Uni, du Danemark et d'Afrique du Sud après qu'une nouvelle souche du coronavirus a été détectée dans ces trois pays.

Les vaccins efficaces contre la nouvelle souche

Les experts de l'Union européenne sont arrivés à la conclusion que les vaccins actuels contre le coronavirus restaient efficaces face à la nouvelle variante du Covid-19 repérée en Grande-Bretagne, a annoncé dimanche soir le gouvernement allemand.

"D'après tout ce que nous savons à l'heure qu'il est et à la suite d'entretiens qui ont eu lieu entre les experts des autorités européennes", la nouvelle souche "n'a pas d'impact sur les vaccins" qui restent "tout aussi efficaces", a déclaré le ministre de la Santé Jens Spahn. "Ce serait une très bonne nouvelle", ajouté le ministre, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE, sur la chaîne de télévision publique ZDF.

La circulation du virus reste élevée en France

La France a enregistré 12.799 nouveaux cas de contamination sur les dernières 24 heures, selon les chiffres publiés dans la soirée par les autorités sanitaires. La veille, le pays avait comptabilisé 17.565 nouveaux cas positifs, très loin de l'objectif que s'était fixé le gouvernement pour la mi-décembre, il y a quelques semaines.

Le nombre de patients en services de réanimation ou de soins intensifs était quasi stable par rapport à samedi, à 2.745, contre 2.718 la veille. Les admissions sur les dernières 24 heures étaient au nombre de 91 (contre 123 samedi). Au total, les hôpitaux comptaient 24.961 malades du Covid-19, contre 24.819 samedi. Les admissions sur les dernières 24 heures se sont élevées à 599, contre plus d'un millier (1.004) samedi.

Santé publique France a annoncé 131 décès sur les dernières 24 heures (contre 190 samedi), portant le nombre total de morts depuis le début de l'épidémie à 60.549.

Positif au Covid-19, Macron est "aussi dynamique que d'habitude"

Testé positif jeudi au Covid-19, le chef de l'Etat est toujours à l'isolement au Pavillon de la Lanterne, l'une des résidences de la République, dans le parc du château de Versailles. "Je peux vous assurer qu'il reste tout aussi dynamique que d'habitude", a commenté dimanche la ministre du Travail Elisabeth Borne, au micro du Grand Rendez-vous sur Europe 1. 

"Le président de la République présente un état de santé stable par rapport à hier (samedi)", a affirmé l'Élysée dimanche en début d'après-midi, sans développer plus.

"Je ne peux pas garantir que les restaurants ouvriront le 20 janvier", dit Borne

Alors que les magasins sont ouverts depuis plusieurs semaines et que les Français peuvent à nouveau se déplacer librement - pendant la journée du moins - les restaurateurs, eux, sont invités à patienter. "Je ne peux pas garantir que les restaurants ouvriront le 20 janvier", reconnait Elisabeth Borne dimanche sur Europe 1

Autre secteur très impacté par la crise, celui du tourisme alpin. Si les stations de ski peuvent rouvrir durant la période des fêtes de fin d'année, les remontées mécaniques, elles doivent rester fermées. Une décision difficile à accepter pour les professionnels du secteur, qui se préparent à un début de saison très ralenti. La ministre espère une réouverture complète des stations "après les fêtes", autour du 7 janvier. Mais là aussi, il y a une réserve : "Cela suppose bien sûr que l'on puisse faire un point en fin d'année pour vérifier que l'épidémie est sous contrôle." Pour en savoir plus, c'est ici :

L'Italie se reconfine pour les fêtes de fin d'année

L'Italie sera confinée pour les fêtes de fin d'année, du 21 décembre au 6 janvier, a annoncé vendredi le chef du gouvernement Giuseppe Conte à l'issue d'un conseil des ministres. "Nos experts craignent que la courbe de contagion n'augmente pendant la période de Noël", a justifié le chef de l'exécutif. Pendant cette période, il sera interdit de voyager d'une région à l'autre, y compris pour se rendre dans une résidence secondaire, sauf pour motif de santé ou professionnel. En théorie, une seule sortie par foyer et par jour sera tolérée. Le commerce de détail, dont les bars et restaurants, sera fermé. 

Une décision que Jildaz Mahé, patron du Carré français, établissement de cuisine française à Rome, a appris avec "sidération". "On espérait que les problèmes économiques étaient derrière nous et ils reviennent en boomerang, par surprise", regrette-il dimanche au micro d'Europe 1. "Cette mesure aura un impact dont j’ai encore du mal à mesurer l'ampleur." Retrouvez ici son interview complète.

Plus de 1,68 million de morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 1.685.785 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche. Les États-Unis restent le pays le plus touché tant en nombre de morts (316.202) que de cas recensés (17.659.271), suivis par le Brésil (186.356 décès), l'Inde (145.477), le Mexique (117.876) et l'Italie (68.447).

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP