Coronavirus : enfin des signaux positifs sur le front des contaminations

  • A
  • A
Les entrées en réanimation sont en légère baisse dans certains départements. 1:14
Les entrées en réanimation sont en légère baisse dans certains départements. © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Dans les 19 départements où des mesures plus restrictives ont été prises dès le 18 mars, certains indicateurs commencent à baisser, comme le nombre de nouveaux cas, le taux d'incidence, ou encore le nombre d'entrées en réanimation. 

Commence-t-on à voir le bout du tunnel de cette troisième vague de l'épidémie de coronavirus ? En France, les contaminations continuent d'augmenter, tout comme le nombre de patients en réanimation. Mais dans les 19 départements où des mesures plus restrictives avaient été annoncées le 18 mars dernier, notamment dans les Hauts-de-France ou l'Île-de-France, de premiers signaux encourageants sont constatés.

Depuis quelques jours, les courbes sont nettes, les indicateurs baissent. Dans le Nord-Pas-de-Calais, le nombre de nouveaux cas a baissé de plus de 10% en une semaine. Dans tous les départements d’Île-de-France, on observe aussi une diminution, plus légère, mais bien réelle, du taux d’incidence et des entrées en réanimation.

"Une circulation de moins en moins active"

Pour Mircea Sofonea, maître de conférence en épidémiologie à l’université de Montpellier, ces signaux sont positifs. "Quand je compare avec le haut niveau national, on est plus élevé que sur les 19 départements. Cela veut dire qu'on a quelque chose qui descend au niveau de la circulation, qui est de moins en moins active", explique le spécialiste à Europe 1. Toutefois, précise-t-il, cette baisse, "pour le moment, n'est pas de nature à vider les services hospitaliers". 

Au niveau national, le nombre de patients en réanimation va donc encore augmenter pendant un certain temps. Mais ces effets mesurés dans les 19 départements, où des restrictions avaient été mis en place plus précocement, peuvent laisser penser qu’on observera les mêmes tendances dans le reste du pays dans les prochaines semaines.