Coronavirus : espoir de voir les "premiers impacts" du confinement en "fin de semaine prochaine"

, modifié à
  • A
  • A
confinement
On peut espérer voir les "premiers impacts" du confinement en "fin de semaine prochaine", selon l'Institut Pasteur © AFP
Partagez sur :
Selon l'Institut Pasteur, les autorités espèrent pouvoir voir "les premiers impacts" des mesures de confinement sur le coronavirus "en fin de semaine prochaine". Il va toutefois falloir attendre plus longtemps pour pouvoir estimer celui sur "le nombre de cas quotidien d'admissions en réanimation". 

Les autorités espèrent pouvoir voir "les premiers impacts" des mesures de confinement sur l'épidémie de coronavirus "en fin de semaine prochaine", a indiqué samedi le Dr Arnaud Fontanet, épidémiologiste de l'Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique installé par le gouvernement.

"Pour pouvoir estimer l'impact de ces mesures de confinement sur l'indicateur principal qui est le nombre de cas quotidien d'admissions en réanimation, il va falloir attendre un peu", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre. "On ne pourra les voir et, on l'espère, qu'en fin de semaine prochaine", expliquant que ce délai était lié au fait que certains malades déjà contaminés avant le confinement pouvaient continuer à arriver en réanimation.

 

 

Réduire le nombre que peut infecter une personne

Grâce aux mesures prises --gestes barrière, distanciation sociale, confinement--, l'objectif est de réduire de 3 à "moins de 1", le "nombre de reproduction de base" du virus, c'est-à-dire le nombre de personnes contaminées par un malade. "Si un malade infecte moins d'une personne, l'épidémie va décliner", a souligné le Pr Fontanet.