Coronavirus : le Conseil scientifique met en garde contre une possible seconde vague

, modifié à
  • A
  • A
Coronavirus parc France épidémie 1:27
Alors que la France poursuit son déconfinement, les experts alertent sur un risque de reprise de l'épidémie. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Le Conseil scientifique alerte sur une recrudescence des cas de coronavirus ces derniers jours. Les experts insistent sur la nécessité de porter un masque, surtout dans les espaces clos, sous peine d'assister à une reprise de l'épidémie dans les prochaines semaines.
DÉCRYPTAGE

Pour l'heure, l'épidémie de coronavirus semble maîtrisée en France, avec un reflux continu du nombre de personnes hospitalisées en réanimation. Mais le Conseil scientifique alerte jeudi sur le non-respect croissant de la distanciation sociale, notamment dans les espaces fermés. Ces jours-ci, il n'y a pas moins de 500 cas diagnostiqués par jour, ce qui est suffisant pour faire repartir une épidémie.

Des gestes barrières "pas respectés"

"Je voudrais réinsister sur le fait que nous sommes très frappés par le fait que les gestes barrières et la distanciation sociale ne sont plus respectés", explique au micro d'Europe 1 le professeur Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique. "Il ne faut pas croire qu'on va rester sur cet équilibre tranquille si on continue à ne plus utiliser les gestes barrières et la distanciation sociale."

Selon les scientifiques, il y a un risque de reprise de l'épidémie de coronavirus dès cet été si on arrête de porter des masques. Et c'est dans les espaces clos que le risque de contamination est aujourd'hui le plus grand. "C'est de la physique de base", rappelle le professeur Bruno Lina. "Ces micro-gouttelettes ont la capacité de rester en suspension longtemps dans l'atmosphère. S'il n'y a pas de courant d'air, avec la présence de personnes infectées, elles vont progressivement enrichir l'espace confiné et augmenter le risque de contamination des personnes qui vont fréquenter ces espaces."

Port du masque indispensable

À ce rythme-là, l'épidémie peut reprendre pendant les vacances, attendues par de nombreux Français. "Est-ce qu'on peut passer l'été comme ça ? C'est probablement dangereux", alerte Franck Chauvin, professeur de santé publique, à propos du relâchement dans l'application des gestes barrières.

"Il serait certainement préférable que l'ensemble de la population prenne l'habitude de porter un masque dans les milieux fermés", poursuit le spécialiste. Les membres du Conseil scientifique le martèlent : le port du masque est pour l'instant la seule mesure connue réellement efficace pour se prémunir des gouttelettes contaminées. Et ainsi éviter une deuxième vague tant redoutée.