Européennes : un premier Conseil de défense écologique... pour séduire les écolos indécis ?

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron 1280
© Christophe Ena / POOL / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron a réuni pour la première fois jeudi le "Conseil de défense écologique". Les annonces attendues en matière de protection de l'environnement pourraient aider la liste LREM pour les européennes à capitaliser, alors que le parti de Marine Le Pen fait la course en tête dans les derniers sondages.

"Le temps n'est plus à la parole. Nus devons prendre des décisions pour aujourd'hui et maintenant". Emmanuel Macron a ouvert jeudi matin le tout premier "Conseil de défense écologique", dont la création avait été annoncée lors de la conférence de presse de sortie du "grand débat". Autour de la table : le président, le Premier ministre et les ministres concernés, c’est-à-dire François de Rugy (écologie), Elisabeth Borne (transport), Didier Guillaume (agriculture), Bruno Le Maire (économie), Jean-Yves le Drian (affaires étrangères) ou encore Gérald Darmanin (comptes publics). À trois jours du scrutin des européennes, ce marqueur vert pourrait surtout venir donner un coup d’accélérateur opportun à la campagne de la majorité. 

Une verdisation opportuniste ? L'écologie est "un élément central du programme depuis le début", balaye un ministre auprès d'Europe 1. Sauf qu'au QG de campagne, on le reconnaît : la date du Conseil de défense écologique n'a pas été choisie au hasard. Dans la dernière ligne droite, les électeurs indécis mais avec une forte conscience écologique pourraient voter pour la liste de Yannick Jadot plutôt que pour celle d’En Marche... ce qui aurait comme effet de creuser l'écart entre le parti présidentiel et le Rassemblement national dimanche soir. "Le président Macron a décidé ces dernières semaines de devenir écolo", a fustigé la tête de liste Europe Ecologie les Verts, mercredi soir sur France 2, accusant le chef de l'Etat de vouloir "ratisser les voix d'Europe Ecologie".

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Un week-end électoral sous le signe de la lutte contre le réchauffement climatique

"Nous, on met toute notre force de conviction pour porter une écologie utile", assure pourtant Stéphane Séjourné, directeur de campagne de LREM. Un élément inquiète particulièrement : samedi, des marches climats sont organisées dans toute l'Europe. Les images vont tourner en boucle tout le week-end, alors que les candidats seront déjà tenus au silence, pour cause de trêve électorale. De nombreux commentateurs ont encore en tête la diffusion du film Home de Yann Arthus-Bertrand, dans les derniers jours de campagne en 2009. Cela avait concouru, de l'avis de plusieurs sondeurs, au succès électoral d'Europe Ecologie les Verts cette année-là.

Pour le gouvernement, avec ce Conseil de défense écologique, l'objectif est donc de marquer les esprits et notamment les plus jeunes électeurs : "Ils sont très sensibilisés sur le sujet, mais ils ne votent pas", explique un ministre. À la sortie de cette réunion, plusieurs annonces pourraient être faites par Edouard Philippe, et notamment à propos du projet polémique de mine d’or à ciel ouvert en Guyane, déjà jugé par le président incompatible avec ses ambitions écologiques.

Europe 1
Par Virginia Riva, édité par Romain David