Coronavirus : Les Etats-Unis recommandent le port du masque, Trump ne veut pas l'utiliser

  • A
  • A
New York coronavirus 2000*1000 1:35
Les Américains sont désormais vivement incités à porter un masque, une mesure de protection qui s'est déjà rependue dans les rues de New York. © Cindy Ord / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Partagez sur :
Les autorités sanitaires américaines invitent désormais tous les habitants du pays à porter un masque, s'appuyant notamment sur des études selon lesquelles le virus pourrait être aéro-transmissible.Tandis que les habitants de New York se déplacent désormais le visage couvert, Donald Trump a d'ores et déjà dit qu'il ne respecterait pas cette recommandation. 

Faut-il que nous portions tous un masque pour lutter contre le coronavirus ? Les Etats-Unis ont choisi : le Centre de contrôle des maladies le recommande depuis vendredi à tous les Américains quand ils sortent. Une décision notamment motivée par le fait que certaines études estiment que le virus pourrait se transmettre dans l’air.

Une transmission lors de simples conversations ? 

Un panel d’experts américains a expliqué à la Maison-Blanche que le Covid-19 pourrait se transmettre rien qu’en se parlant, et pas seulement en toussant ou en éternuant comme le pensait jusqu’à présent la majorité de la communauté scientifique. Plusieurs études appuient cette hypothèse d’une transmission dans l’air quand les gens parlent et respirent, mais qui n’est pas encore totalement confirmée. Le risque a toutefois été jugé suffisamment important par le le gouvernement américain pour qu’il conseille désormais à la population de se couvrir le visage.

Donald Trump refuse de porter un masque

"Le centre de contrôle des maladies conseille l’utilisation de masques textiles, pas de matériel médical", a toutefois nuancé Donald Trump dans une déclaration. Le président américain a tout de suite sapé le message des autorités sanitaires, expliquant que cette mesure n’était pas du tout obligatoire et que lui-même ne le ferait pas.

 

 

New York, épicentre de l’épidémie aux Etat-Unis, n’a elle pas attendu que le gouvernement se prononce pour inciter au port du masque. Depuis vendredi, on voit  dans les rues de la Grosse Pomme de plus en plus de New Yorkais avec le visage couvert.

 

Europe 1
Par Xavier Yvon, édité par Romain David