Espagne : l'accueil des touristes dès juillet, de "l'oxygène" pour le secteur du tourisme

  • A
  • A
Il sera possible pour les étrangers de se balader sur les plages de Barcelone cet été (photo d'illustration) 1:41
Il sera possible pour les étrangers de se balader sur les plages de Barcelone cet été (photo d'illustration) © Henry de Laguérie / Europe 1
Partagez sur :
Le Premier ministre espagnol l'a annoncé : les touristes étrangers pourront venir en Espagne à partir de juillet. Si les mesures de sécurité sanitaire doivent encore être définies, les professionnels du tourisme espagnol ont de quoi être soulagés. Depuis mars, l'un des plus gros secteurs de l'économie du pays était à l'arrêt. 

C'est officiel : il sera possible de partir en vacances cet été en Espagne. Le pays, l'un des plus endeuillés par l'épidémie de coronavirus en Europe avec près de 28 600 morts, se prépare au retour des touristes étrangers à partir du mois de juillet. Dans cinq semaines, donc, les vacanciers étrangers pourront de nouveau profiter d’une paella en bord de mer à Barcelone ou d’une baignade. Un signe que le déconfinement avance bien, et synonyme d'un soulagement immense pour les professionnels du tourisme. 

"Les professionnels auront de l'oxygène si les touristes recommencent à venir"

Depuis le début de l'épidémie, comme partout dans le monde, le secteur touristique a été très impacté par le confinement. En Espagne, il représente 13 % des emplois, et cette réouverture des frontières sera synonyme d'une réintégration de beaucoup d'employés mis en chômage partiel depuis mars. "C'est une super nouvelle !", se réjouit Marco Exposito, patron du café Blu, à Barcelone. "Il y a plein de gens qui vivent du tourisme, les bars, les restaurants. Peut-être ils auront de l'oxygène si les touristes recommencent à venir"

"Un pays avec des garanties sanitaires"

Pour les touristes, il n'y aura pas de quarantaine imposée, mais d'importantes mesures de sécurité sanitaire qui seront mis en place et détaillées dans les prochains jours. Les voyageurs devront sans doute se soumettre à un contrôle de température à la sortie de l’avion. L’accès aux plages sera également encadré. "Nous garantirons que les touristes ne courent aucun risque et qu'ils n'apportent pas non plus de risques à notre pays", a rassuré le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

"Celui qui viendra en Espagne pourra compter sur un pays avec des garanties sanitaires, engagé dans la sauvegarde de notre planète", a-t-il martelé, invitant les étrangers à réserver dès maintenant leurs vacances en Espagne, pour éviter que le pays prenne du retard sur la Grèce ou l'Italie. 

Europe 1
Par Henry de Laguérie, édité par Ariel Guez