Les aéroports italiens vont rouvrir, début de la saison touristique en Grèce en juin

, modifié à
  • A
  • A
Les aéroports vont rouvrir en Italie, et les vols internationaux vont reprendre en Grèce. (Photo d'illustration).
Les aéroports vont rouvrir en Italie, et les vols internationaux vont reprendre en Grèce. (Photo d'illustration). © Ian LANGSDON / EPA POOL / AFP
Partagez sur :
L'Italie a annoncé mercredi que tous les aéroports du pays pourront rouvrir à partir du 3 juin. En Grèce, la saison touristique va débuter à la mi-juin, tandis que les vols internationaux reprendront le 1er juillet. 

Le déconfinement se poursuit en Europe. L'Italie a annoncé mercredi que tous les aéroports du pays pourront rouvrir à partir du 3 juin. En Grèce, où le tourisme est également vital pour l'économie, le début de la saison touristique a été fixé au 15 juin, tandis que les vols internationaux seront autorisés à partir du 1er juillet. 

L'Italie avait fermé de nombreux aéroports en mars 

"Il sera possible de procéder à la réouverture de tous les aéroports à partir du 3 juin prochain, quand seront de nouveau permis les transferts interrégionaux et internationaux", a expliqué la ministre italienne des Transports et des Infrastructures Paola De Micheli devant les députés, alors que la péninsule sort progressivement de deux mois de confinement pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

Le gouvernement italien a annoncé samedi qu'il allait rouvrir à partir du 3 juin ses frontières aux touristes de l'Union européenne et annuler la quarantaine obligatoire pour les visiteurs étrangers dans la péninsule. Premier pays touché en Europe par l'épidémie de coronavirus, l'Italie avait fermé, par décret ministériel du 12 mars, de nombreux aéroports, dont celui de Linate à Milan.

En Grèce, relancer un secteur crucial pour l'économie 

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a de son côté fixé au 15 juin le début de la nouvelle saison touristique en Grèce, pour relancer un secteur vital de l'économie, tandis que le ciel grec sera rouvert aux vols internationaux à partir du 1er juillet.

Dans un pays moins touché que ses voisins par le coronavirus, avec 166 morts, "nous gagnerons la bataille de l'économie comme nous avons gagné celle de la santé", a promis le chef du gouvernement dans une allocution télévisée à la nation.