"C'est assez catastrophique" : la communauté française en Inde s'inquiète de la crise sanitaire

, modifié à
  • A
  • A
La situation en Inde est "catastrophique". 1:34
La situation en Inde est "catastrophique". © SAJJAD HUSSAIN / AFP
Partagez sur :
La communauté française vivant en Inde doit faire face au marasme sanitaire qui touche le pays actuellement. À Bangalore, qui vient d'être reconfinée, résidents et touristes tentent de faire face à la vague de Covid qui frappe durement le pays. L'ambassade appelle à restreindre les sorties au strict nécessaire.

La situation en Inde est hors de contrôle. Pour la communauté française, comme pour le reste de la population, l'angoisse et l'incertitude se font ressentir. Simple touristes ou résidents, tous s'interrogent sur les jours et semaines à venir. Ceux qui n'étaient là que pour quelques temps attendent que la France fasse le nécessaire pour les aider tandis que ceux qui vivent en Inde assistent avec une forme de résignation au chaos sanitaire créé par la déferlante de Covid, comme a pu le constater Europe 1 à Bangalore, qui vient d'être confinée.

"C'est assez catastrophique, ce qui est en train de se passer en Inde"

L'annonce a entrainé des départs précipités. "Beaucoup de personnes attendaient des bus pour pouvoir fuir la ville", raconte Philippe, 35 ans, qui réside à Bangalore. Un calme relatif s'est depuis installé. "On n'entend pas beaucoup de bruit, quelques sirènes d'ambulances", relate le trentenaire, toutefois, "sur les réseaux sociaux, c'est assez catastrophique, ce qui est en train de se passer en Inde actuellement". Lui et sa famille sont "en sécurité. En revanche, l'oncle de ma compagne est en réanimation", détaille-t-il. L'ambassade recommande aux résidents de restreindre les sorties au strict nécessaire.

Les choses sont différentes pour Marie-Hélène, 37 ans, une simple touriste, qui ne peut pas quitter le territoire indien à cause d'une procédure administrative qui s'éternise. "Je me retrouve coincée en zone rurale. Un nouveau confinement s'annonce. Les hôpitaux sont saturés", explique-t-elle. Avec des antécédents asthmatiques, elle se dit "un petit peu stressée". "Je suis actuellement à la recherche d'aide de la part du gouvernement français pour pouvoir rentrer le plus vite possible", précise-t-elle. La France a imposé une quarantaine de dix jours à ses citoyens en retour d'Inde et un contrôle renforcé est en place.

Europe 1
Par Côme Bastin, édité par Guilhem Dedoyard