Covid-19 : comment se déroule l’enquête de l’OMS à Wuhan ?

, modifié à
  • A
  • A
L'enquête de l'OMS en Chine se poursuit sous bonne escorte. 1:28
L'enquête de l'OMS en Chine se poursuit sous bonne escorte. © Hector RETAMAL / AFP
Partagez sur :
Les experts de l’OMS qui enquêtent sur l’origine du Covid-19 se sont rendus dimanche dans le marché de Huanan, vendant des animaux vivants, où les premiers cas de covid-19 ont été détectés. Aujourd’hui, l’enquête continue, surveillée de très près par les autorités chinoises, et la prochaine étape devrait être la visite d’un laboratoire.

Où en est l'enquête des experts de l'Organisation mondiale de la santé en Chine à Wuhan, dans le berceau de la pandémie ? Après la fin de leur quatorzaine jeudi, l'équipe de l'OMS a visité samedi un hôpital de Wuhan, le premier à avoir accueilli des malades du coronavirus. Elle s'est ensuite rendue dimanche sur le marché de Huanan, premier foyer connu de la maladie, ce marché où étaient notamment vendus des animaux sauvages vivants et fermé depuis plus d'un an. Seuls les véhicules du groupe d'experts ont été autorisés à passer; la visite du marché aura duré moins d'une heure.

Enquête sous surveillance

Le convoi, composé d'une dizaine de voitures banalisées, est reparti sous escorte policière. Aucune déclaration, aucune précision, si ce n'est le pouce levé d'un des experts de l'OMS sous entendant que la visite du marché s'est bien déroulée. Tout est millimétré dans cette enquête surveillée de près par des autorités chinoises, qui garde à bonne distance les nombreux journalistes venus couvrir cette visite à Wuhan des experts de l'OMS.

Bientôt la visite du laboratoire de Wuhan ?

Tous les lieux symboliques des débuts de l'épidémie sont inspectés par ces dix scientifiques qui ont commencé leur travail vendredi dernier, à l'issue d'une quarantaine sur place. Hôpital, marché et dialogue avec des médecins et scientifiques chinois. Reste encore à visiter le très secret laboratoire de Wuhan, l'institut de virologie, d'où pourrait aussi s'être échappé le virus.

La Chine, de son côté, avance ses pions et réaffirme que le Covid pourrait venir de l'étranger, notamment via des produits surgelés. Elle se refuse à parler d'enquête de l'OMS, mais simplement d'une coopération - coopération très encadrée.

Europe 1
Par Sébastien Le Belzic, édité par Séverine Mermilliod