Poêle-pong et saut de canap : découvrez les disciplines de la Fédération des Sports confinés

  • A
  • A
Partagez sur :
Sur Europe 1, mercredi matin, le créateur de la toute nouvelle Fédération Française des Sports Confinés, Dominique Jubert, a expliqué l'idée d'une structure loufoque pour encourager les gens à s'amuser chez eux pendant le confinement.

C'est l'histoire d'un pays confiné, dont certains habitants se sont découverts une passion pour le jogging afin de sortir un peu de chez soi. D'autres préfèrent se défouler à la maison, avec les moyens du bord. Quelques uns, enfin, ont décidé de lancer une Fédération Française des Sports Confinés (FFSC). L'un de ses créateurs, Dominique Jubert​, également directeur général de l'agence Leroy Tremblot, était l'invité de Matthieu Belliard sur Europe 1, mercredi matin.

"Moins vite, moins haut, mais tout aussi fort"

La proposition est très sérieuse, ou presque : "On a voulu garder le contact entre nous pour avoir une émulation collective et garder tout le monde en éveil. Et c'est cette idée de cohésion qu'on a voulu partager à tout le monde", raconte Dominique Jubert. Depuis sa création, la structure insolite propose quelques sports d'intérieur assez loufoques : le "télé-gainage", le "saut de canap'", l'"haltéro-kids"…

"C'est ludique et accessible à tout le monde", défend le ponte de la très puissante FFSC. "Notre fédération, on la veut ouverte au plus grand nombre. On n'est pas dans la performance, on est plus dans une activité raisonnée et fun." Une devise résume ainsi l'état d'esprit porté par la soixantaine de créateurs, sur le modèle du mantra olympique : "Moins vite, moins haut, mais tout aussi fort", tel est le credo de la FFSC, pour qui "nous sommes tous des athlètes confinés".

Une nouvelle discipline

Sur Instagram, les athlètes d'intérieur en devenir peuvent donc apprendre les règles du "sumo-penderie" ("prendre un maximum d'habits, les revêtir, et essayer de faire bouger l'autre, dans l'esprit des sumotoris") du "poêle-pong" ("deux poêles, une table, des paquets de gâteaux ou des bouquins pour le filet et une balle en mousse"), et de nombreuses autres occupations.

Une nouvelle discipline va voir le jour : le "basket-bol". "Il faut bol en guise de panier, un meuble un peu en hauteur, on fait un geste 'à la russe' en lançant la balle au-dessus de son épaule, et si ça rentre dedans, ce ne sera pas du bol mais ce sera un peu de talent." Vraiment ?