L'espace en tête - l'espace est partout dans notre quotidien

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'espace en tête est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d'études spatiales (CNES), nous emmène à la découverte de l'espace. Aujourd'hui, l'espace est partout.

Bonjour Jean-Yves Le Gall, aujourd'hui vous nous expliquez que l'espace n'est pas seulement au-dessus de nos têtes, il est partout dans notre quotidien. 

Oui, le spatial apparaît souvent comme un domaine scientifique lointain, lié essentiellement à l’exploration de l’univers ou du système solaire, à la surveillance de notre planète et des océans, pour la protection de l’environnement, ou la prévision du climat. Pour le grand public, il évoque instantanément Thomas Pesquet, la station spatiale internationale, les robots martiens ou la sonde Rosetta qui a déposé Philae sur la comète Tchoury.

En pratique cependant, les satellites sont très présents dans notre vie au quotidien, sans que l’on s’en rende toujours compte. Ils sont ainsi omniprésents dans nos smartphones dont la plupart des très nombreuses "Apps" se servent de la géolocalisation spatiale, comme WAZE, Google Map, les applications pour les sportifs ou encore les réservations de VTC.

Ces mêmes satellites sont également à la base des systèmes de navigation de nos voitures, et seront indispensables aux véhicules autonomes. Ils constituent la principale source d’information pour la prévision météo, ils permettent l’accès aux bouquets de télévision, au téléphone et à Internet à la montagne, au milieu des océans, ou dans les zones blanches. Ainsi, la France vient de décider de se doter d’un satellite de télécommunication pour l’Internet très haut débit en 2022. C’était la seule solution qui permettait, pour un coût raisonnable, de venir à bout de la fracture numérique sur l’ensemble du territoire, afin de répondre à l’exigence exprimée par le Président de la République.

Les images des satellites sont aussi utilisées par les collectivités territoriales, pour l’aménagement du territoire, le suivi de l’urbanisation, l’aménagement du littoral, la
modernisation des réseaux de transport, la télé-épidémiologie et pour la gestion des catastrophes naturelles comme les inondations ou les tsunamis avec la fourniture de
"cartes de dégâts" obtenues à partir de clichés programmés en urgence. Pour le suivi de la faune sauvage, les satellites de la famille Argos permettent de suivre les
balises fixées sur les animaux. Pour le secours des personnes et des biens, le système Cospas Sarsat a sauvé plus de 30.000 vies en 30 ans de service.

Enfin, les solutions spatiales sont également très utilisées pour l’agriculture de précision en combinant les techniques de positionnement au cm, des observations spatiales
fréquentes et gratuites et des prévisions météo précises, en complément de mesures au sol bien entendu.