Travailler plus après le confinement : "Le débat est clos", estime le président du Medef

, modifié à
  • A
  • A
1:05
Partagez sur :
Invité d'Europe 1 mardi, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, est revenu sur le débat engagé par ses propos tenus samedi, lorsqu'il avait appelé les Français à travailler davantage après le confinement. "Tous les syndicats ont répondu plus ou moins fortement qu'il n'en était pas question." 

Laurent Berger avait jugé sa proposition "indécente". Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, juge à présent "clos" le débat sur un allongement du temps de travail, ouvert samedi par ses déclarations et celles de plusieurs responsables économiques appelant les Français à travailler plus après le confinement pour provoquer un sursaut économique. "L'idée, c'était de travailler plus pour gagner plus, et non, comme je l'ai lu, travailler plus pour gagner moins", a-t-il précisé mardi au micro d'Europe 1.

"J'ai lu la réponse" des syndicats

Mais une augmentation du temps de travail "ne peut se faire que dans le dialogue social avec les syndicats, par entreprise : j'ai lu leur réponse, donc le débat est clos d'une certaine manière, puisqu'ils ont tous répondu plus ou moins fortement qu'il n'en était pas question", a estimé le dirigeant de la principale organisation patronale française.

"Il faudra bien se poser tôt ou tard la question du temps de travail, des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise économique et faciliter, en travaillant un peu plus, la création de croissance supplémentaire", avait-il déclaré samedi, suscitant de nombreuse critiques. 

Europe 1
Par Laetitia Drevet