Covid-19 : avec le télétravail, des entreprises réduisent leur surface de bureaux

, modifié à
  • A
  • A
Plusieurs entreprises ont commencé à réduire leur nombre de mètres carrés réservés au présentiel. 1:32
Plusieurs entreprises ont commencé à réduire leur nombre de mètres carrés réservés au présentiel. © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
La généralisation du télétravail commence à avoir des conséquences très concrètes sur l'utilisation des surfaces de bureaux dans les entreprises. Comme l'a constaté Europe 1, elles sont de plus en plus nombreuses à réduire leur nombre de mètres carrés réservés au présentiel. À la clé : des économies non négligeables.

C'est l'une des nombreuses conséquences de la crise sanitaire du Covid-19 pour les entreprises. Avec la généralisation du télétravail, ces dernières commencent à revoir la gestion de leurs bureaux. Pour certaines, l'objectif recherché est clairement de réduire la voilure. Finis, donc, les loyers exorbitants alors que la plupart des salariés travaillent depuis leur domicile ? En matière d'immobilier en tout cas, le bureau n'a pas été le produit star l'an dernier. Selon les données d'Immostat, le nombre de ventes a été divisé par deux.

400.000 euros d'économies par an pour un cabinet d'affaires parisien

En Île-de-France, les surfaces louées ont fondu comme neige au soleil. Et certaines entreprises ont donc vendu leurs locaux habituels. Europe 1 a ainsi constaté qu'un cabinet d'affaires parisien avait troqué ses 900 mètres carrés de bureaux pour une salle de 25 m2 seulement. Économies réalisées grâce à l'opération : 400.000 euros par an. De son côté, le cabinet d'audit PwC a fusionné trois bureaux en un grâce à un système de rotation de ses équipes entre télétravail et présentiel.

Selon Benjamin Ribault, associé en charge de l'expérience des collaborateurs chez PwC, cette décision n'a pas uniquement été prise pour des raisons financières. Certes, "c'est une source d'économies qui est appréciable", explique-t-il lundi sur Europe 1. "Mais derrière il y a aussi des coûts, notamment les équipements pour pouvoir travailler de chez soi : un second écran d'ordinateur, avoir une chaise de bureau la plus confortable possible..." Le responsable indique également la nécessité d'"investir sur tous les sujets de formation" concernant le management par exemple.

Chez le constructeur automobile PSA, cette démarche de limiter la surface de bureaux est assumée. Le télétravail est incité au maximum. D'ici à 2022, la société espère réduire de 30 % son nombre de mètres carrés occupés. En septembre dernier, elle a déjà procédé à la suppression pure et simple de son siège social.

Europe 1
Par Elise Denjean, édité par Jonathan Grelier