Coronavirus : ces festivals maintenus et qui s'adaptent à la crise sanitaire

  • A
  • A
Certains festivals de musique et de cinéma maintiennent une édition 2020 version XS, avec moins de spectateurs. 1:33
Certains festivals de musique et de cinéma maintiennent une édition 2020 version XS, avec moins de spectateurs. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
C'était inespéré il y a encore quelques semaines, mais il y aura finalement des festivals, des concerts, et des films en salles cet été. Les plus gros événements réfléchissent encore à la façon de s'organiser en respectant le protocole sanitaire, mais les organisateurs se réjouissent déjà de les maintenir.

La plupart des organisateurs de festivals de musique et de cinéma n'y croyaient plus. Avec la crise du coronavirus, ils pensaient tous devoir annuler leur édition 2020. Mais maintenant que la France se déconfine de plus en plus largement, certains se projettent et revoient leurs plans. Un soulagement pour le public mais aussi pour les organisateurs, qui doivent encore adapter leur événement au protocole sanitaire.

Déferlantes, Francofolies, Rock en Seine, festival du film de Cabourg...

Côté musique, le festival des Déferlantes à Argelès-Sur-Mer, qui accueille 20.000 spectateurs par an, devait se tenir du 8 au 11 juillet. Il n'aura pas lieu mais une version XS sera organisée du 28 au 30 août. Elle accueillera 4.500 spectateurs par jour, et pas un de plus, devant The Avener, Joey Starr, ou encore Caballero & Jeanjass. "Ça fait du bien au moral de pouvoir faire un festival avec du vrai public. Je suis libéré, délivré", confie à Europe 1 David Garcia, le directeur du festival. 

Attendez-vous aussi à voir des concerts mi-juillet à La Rochelle pour Les Francofolies, près de Paris à la rentrée pour Rock en Seine. Et en août, c'est acté, il y aura des concerts pour le festival du mas des Escaravatiers, à Puget-sur-Argens, dans le Var. Ayọ, Tryo ou encore Suzane joueront devant 1.300 spectateurs.

Le secteur du cinéma souffle aussi. Le festival du film romantique de Cabourg débute lundi. Jusqu'au 1er juillet, le festival se déroulera bien en salles, tapis rouge compris. "On dit que je suis très têtue. Il n'était pas question, si on avait une possibilité de faire le festival de ne pas le faire", explique Suzel Pietri, la directrice du festival, qui n'a jamais lâché. 

Europe 1
Par Angèle Chatelier, édité par Céline Brégand