Le confinement de Louise Bourgoin : "J'ai très peur de fatiguer mon conjoint"

  • A
  • A
Partagez sur :
Chaque semaine pendant le confinement, Frédéric Taddeï interroge des invités non plus "En Balade", mais par téléphone, pour leur demander comment ils vivent cette période si particulière. L'actrice Louise Bourgoin s'inquiète pour son couple : "Il me connaît absente, donc là, au quotidien, je ne sais pas ce que ça va donner". 
INTERVIEW

"Je m'estime très chanceuse", confie Louise Bourgoin quelques secondes seulement après avoir décroché. Interrogée par téléphone, depuis l'appartement où elle est confinée avec son mari et leurs deux enfants, l'actrice parle d'abord de ses amis en télétravail, "pour qui c'est très compliqué : les enfants débarquent en pleine conférence vidéo...". Elle, a le luxe d'être "complètement dédiée" aux siens, âgés de quatre ans et deux mois. Ce qui n'empêche pas quelques angoisses... 

>> Pendant le confinement destiné à ralentir la propagation de l'épidémie de coronavirus, Frédéric Taddeï réinvente En Balade avec et interroge, à distance, des personnalités sur la manière dont ils et elles vivent cette période. Retrouvez toutes ses émissions en podcast et en replay ici 

"Je ne sais pas ce que ça va donner"

Car si elle n'a "aucun regret" d'avoir décliné la proposition d'amis qui lui suggéraient de quitter Paris pour s'installer dans leur maison de campagne le temps du confinement - "ça n'aurait pas été respecter les règles" -, Louise Bourgoin confie une (légère) crainte pour son couple. "J'ai très peur de fatiguer mon conjoint. (...) Il me connaît absente [sur des tournages, ndlr], donc là au quotidien, je ne sais pas ce que ça va donner... J'ai très peur qu'au bout de 45 jours, il sorte dans la rue pour attraper volontairement le coronavirus !"

Son fils de quatre ans, lui, explique que "c'est cette vie-là qu'il voudrait", avec moins d'école et plus de dessins animés. "C'est assez difficile de lui faire respecter les règles", malgré un planning précis envoyé par la maîtresse - dès la maternelle ! Et pour le plus petit : "je relance un peu l'allaitement que j'avais stoppé pour reprendre le tournage d'Hippocrate, saison 2, en me disant : s'il y a pénurie de lait...".

Hippocrate, une série "assez visionnaire"

Dans la série, Louise Bourgoin joue justement un médecin. "Quand j'avais vu le script, je m'étais dit : 'Tiens un médecin en quarantaine à cause d'une maladie tropicale, c'est vraiment une fiction !", souffle-t-elle. "Et aujourd'hui, je me rends compte que c'était bien en deçà de la réalité, et assez visionnaire."

Le tournage de la saison 2, dans un hôpital d'Aulnay-sous-Bois, a été interrompu à cause de l'épidémie. Alors comme tout le monde, l'actrice reste chez elle. "Ce qui est très très bizarre, c'est de voir qu'il fait très beau et que la ville est vide", observe-t-elle. "Il n'y a personne dans les rues, c'est comme si on avait été irradiés..."

Comment s'occuper ? La comédienne reconnaît avoir revu ses ambitions à la baisse. "Au début, j'ai voulu dessiner, écrire, m'occuper de mes enfants, apprendre mes textes et faire un peu de sport... Et puis on se sent vite dépassé." Elle a depuis décidé de "vivre l'instant présent", en faisant "une chose à la fois". Et quelques traits d'humour, quand même : "Il y a une mauvaise blague qui tourne autour de Benjamin Griveaux, qui doit rester en quarantaine avec sa femme..."

 

Europe 1
Par Margaux Lannuzel