Coronavirus : le Puy du Fou n'aura pas de nouvelle dérogation pour ce week-end

, modifié à
  • A
  • A
Le Puy du Fou avait bénéficié d'une dérogation pour le 15 août.
Le Puy du Fou avait bénéficié d'une dérogation pour le 15 août. © SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
Partagez sur :
Après l'autorisation polémique d'accueillir jusqu'à 9.000 personnes, en dépit des restrictions sanitaires, pour le 15 août, le Puy du Fou s'est vu cette fois refuser une nouvelle dérogation pour le week-end prochain. Le spectacle nocturne, la Cinéscénie, pourra donc accueillir un maximum de 5.000 spectateurs. 

Pas de décision polémique cette fois-ci. Alors que le Puy du Fou s'était attiré de nombreuses critiques en étant autorisé à accueillir jusqu'à 9.000 personnes pour un spectacle le 15 août, en dépit des restrictions liée à l'épidémie de coronavirus, le parc va revenir à une jauge de 5.000 spectateurs maximum le week-end prochain, rapporte Ouest-France.

Le préfet de Vendée a en effet refusé d'accorder au Puy du Fou une nouvelle dérogation, alors que le parc voulait augmenter le nombre de spectateurs pour son spectacle nocturne, la Cinéscénie, du vendredi 21 et du samedi 22 août. 

Le Puy du Fou "prend acte"

"Cette décision s'appuie sur la réévaluation de la situation sanitaire locale et nationale, les données les plus à jours confirmant une dégradation qui s'accélère", indique la préfecture de Vendée. De son côté, la direction du Puy du Fou, contactée par le quotidien régional, dit "prendre acte" de la décision des autorités. "On prend acte, on respecte et on appliquera, bien sûr, les décisions prises par l'Etat", assure David Nouaille, en charge du marketing et de la communication du Puy du Fou.

Le 14 août, la préfecture de Vendée avait pris un arrêté autorisant le Puy du Fou à accueillir jusqu'à 9.000 personnes pour son spectacle nocturne, la Cinéscénie, le samedi 15 août. Cette décision avait hérissé le monde de la culture. Le Puy du Fou avait déjà créé la polémique en juillet en accueillant pour ce même spectacle 12.000 personnes. Le parc était ensuite repassé sous la barre des 5.000 spectateurs.

Europe 1
Par Antoine Terrel