Coronavirus : "L'Île", un roman jeunesse gratuit et numérique sur... le confinement !

  • A
  • A
Chaque soir à 18h, un nouveau chapitre du roman est publié. 4:15
Chaque soir à 18h, un nouveau chapitre du roman est publié. © Capture d'écran Pocket
Partagez sur :
Comment s'occuper alors que le confinement vient d'être prolongé jusqu'au 15 avril ? L'auteur de littérature jeunesse Vincent Villeminot met en ligne chaque soir, gratuitement un nouveau chapitre de son roman "L'Île"' qui met en scène huit adolescents confinés sur une île. Invité sur Europe , il raconte cette aventure littéraire.
INTERVIEW

Vincent Villeminot, auteur de Nous sommes l'étincelle, publié en 2019 aux éditions Pocket jeunesse a trouvé un moyen de tenir les Français en haleine, alors que le confinement est prolongé jusqu'au 15 avril prochain. L'écrivain, spécialisé dans la littérature jeunesse, publie chaque soir, en ligne et gratuitement, un chapitre de son roman intitulé L'Île, l'histoire de huit adolescents confinés. Invité au micro d'Europe 1, il raconte cette aventure.

"Sans électricité, sans internet, sans eau potable"

"J’avais commencé un roman il y a un an lors d’une résidence sur l’île d’Aix qui était une histoire de confinement", explique-t-il sur Europe 1. "Puis, au premier jour du confinement je me suis dit qu’il fallait ouvrir un moment de lecture à ceux qui le souhaitent." C'est ainsi qu'il s'est lancé dans une aventure inédite, celle de donner rendez-vous chaque soir à 18 heures à des lecteurs, jeunes et moins jeunes, pour suivre les aventures, de personnages qui vivent, eux-aussi le confinement.

"Ce sont huit gamins qui se retrouvent un matin sans leur bateau qui doit les emmener au collège sur le contient (...) Ils prennent conscience de la gravité de la situation, du fait qu’il va falloir vivre pendant quelques jours puis quelques semaines seuls sur l’île. Sans électricité, sans internet, sans eau potable", raconte-t-il.

Disponible sur internet 

"On se retrouve à une petite centaine sur ma page pour commenter ensemble (le chapitre ndlr) mais il y a des milliers de personnes qui le lisent tous les soirs en même temps. C'est un beau moment de lecture partagé", explique l'auteur. Le roman, scindé en feuilletons, se trouve grâce à un lien partagé sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter) de l'éditeur, Pocket jeunesse.

Chaque jour l'éditeur annonce sur ses réseaux la publication du nouveau chapitre et le lien sur lequel se rendre :

Des professeurs relaient même cette initiative pour leurs élèves : "J’ai des échos de profs qui l’ont mis en ligne sur leur espace numérique de travail. Je commence à avoir des échos de collégiens et de lycéens qui le lisent tous les jours !", s'exclame Vincent Villeminot.

Et pour l'anecdote, le livre n'est pas terminé. Si au départ l'auteur avait 15 jours d'avance sur l'écriture, la réalité est toute autre aujourd'hui : "Un feuilleton c’est pas le même rythme qu’un roman. J'ai seulement deux, trois jours d’avance (...) Il y a mon éditeur, trois quatre personnes qui travaillent quasiment à temps plein sur le projet pour que ça ne coince pas la lecture", détaille-t-il.

Europe 1
Par Olfa Ayed