Yannick Jadot

Yannick Jadot

Europe Ecologie Les Verts

.

SA BIO

Sa date et son lieu de naissance. Né le 27 juillet 1967 à Clacy-et-Thierret dans l’Aisne. (49 ans).

Ses fonctions actuelles. Député européen depuis 2009.

Son parti. Europe Ecologie-Les Verts. Yannick Jadot, membre des Verts, a rejoint en 2008 les listes européennes Europe Ecologie.

Son parcours. C’est d’abord par son parcours associatif et militant que Yannick Jadot s’est imposé comme une figure de l’écologie politique. Son engagement remonte au milieu des années 1980, lorsqu’étudiant à Dauphine il fonde “La Déferlante”, un mouvement étudiant à l’origine de la marche d’hommage à Malik Oussékine, tué lors de la contestation à la loi de réforme universitaire Devaquet.

Au sortir d’études consacrées à l’économie internationale, Yannick Jadot passe plusieurs années au Burkina Faso et au Bangladesh dans différentes ONG spécialisées dans les questions environnementales et la solidarité internationale. Encarté chez les Verts depuis la fin des années 1990, il participe à la campagne de Noël Mamère en 2002. Il est à l’origine du rapprochement avec José Bové. La même année il devient le directeur des campagnes de Greenpeace France, où il est notamment amené à travailler sous la direction de Michèle Rivasi qui deviendra, quelques années plus tard, sa concurrente lors de la primaire écologiste de 2016. À en croire l’eurodéputée, dans une interview au Monde, leurs relations n’ont pas toujours été au beau fixe.

Proche de Daniel Cohn-Bendit, Yannick Jadot entre au Parlement européen en 2009, après avoir rejoint la liste conduite par l’ex-leader soixante-huitard. Il est l’un des principaux artisans de la naissance d’EELV en 2010, qui succède au parti Les Verts. Très critique à l’égard des écologistes entrés au gouvernement sous le quinquennat de François Hollande, notamment Cécile Duflot, il décroche le 7 novembre l’investiture EELV pour la présidentielle.

Son résultat à la présidentielle de 2012. Yannick Jadot n’était pas candidat à la présidentielle de 2012.

Sa vie privée. Fils d’un couple d’enseignants de gauche, Yannick Jadot est le cadet d’une fratrie de quatre garçons et a passé son enfance à Laon. Il cite Les Racines du Ciel de Romain Gary comme l’une de ses lectures favorites.

SA CANDIDATURE

Comment il s’est déclaré. Yannick Jadot avait prévenu, si Nicolas Hulot n’y allait pas, il se lancerait dans la course à la présidentielle. Après le renoncement de l’animateur début juillet, il a officialisé sa candidature à la primaire écologiste le 13 juillet dans un mail adressé aux membres du conseil fédéral d’EELV.

Son slogan. “Pour une nouvelle alliance entre l’écologie et la société”, peut-on lire en tête de son site de campagne.

Son enjeu pour 2017. Lors du premier débat de la primaire d’EELV, Yannick Jadot a déclaré qu’il ne croyait pas à l’élection d’un président écologiste en 2017. “Je sers à mettre l’écologie au cœur du débat politique”, a-t-il précisé sur Europe 1. Après l’investissement contesté d’une partie des Verts dans la majorité présidentielle, le candidat veut faire oublier les manœuvres politiques pour réconcilier la société civile avec l’écologie.

Son signe distinctif. Bien moins connu du grand public que Cécile Duflot, ne disposant pas d’une expérience gouvernementale ni même d’un mandat local, Yannick Jadot a toutefois réussi à s’imposer auprès des militants écologistes, alors même que l’ex-ministre du Logement, annoncée comme favorite, n’a pas pu passer le premier tour de la primaire d’EELV.

C'ÉTAIT SON PROGRAMME EN CINQ POINTS

 

  • Vers une VIe République. Yannick Jadot souhaite changer de constitution pour passer à une VIe République - l’un des principaux leitmotive d’EELV -, qui prendrait la forme d’un régime parlementaire à la proportionnelle où les pouvoirs du président de la République seraient considérablement réduits.

  • Un revenu universel. Le candidat écologiste est favorable à la mise en place d’un revenu universel d’environ 500 euros par mois. Une somme qui pourrait être versée dès la naissance, à la condition d’"une grande réforme de la fiscalité", a-t-il précisé en octobre sur RTL.

  • Une transition énergétique... Yannick Jadot propose une sortie totale du nucléaire, “en une quinzaine d’années” à la faveur des énergies renouvelables, comme l’électricité d’origine voltaïque et éolienne, a-t-il indiqué sur RTL. Il a également estimé en janvier 2016, lors d’une prise de parole dans l’hémicycle du Parlement européen, que le respect des objectifs de la COP 21 imposait aussi “de sortir des énergies fossiles”.

  • … pour relancer l’emploi. “La transition écologique est un formidable potentiel d’emploi”, a-t-il soutenu lors du premier débat de la primaire écologiste sur LCP. “C’est parce que nous faisons de mauvais choix industriels que nous sommes aujourd’hui, en incapacité de créer de l’emploi”, a-t-il encore ajouté tout en faisant valoir les capacités du secteur des énergies renouvelables.

  • Favorable à la légalisation du cannabis. L’eurodéputé estime qu’une légalisation permettra de lutter plus efficacement contre “l’addiction et tous les circuits mafieux”, ainsi qu’il l’a rappelé sur le plateau de LCP. “À partir du moment où on légalise, on peut encadrer la vente et donc détecter les addictions […]. C’est parce qu’on légalise la vente qu’on met à sec tous les réseaux qui se sont emparés de très nombreux quartiers dans notre pays”.

 

Partagez sur :
Les derniers articles