Catl 1:08
  • Copié
Baptiste Morin
Elle est moins chère mais reste performante : la batterie au sodium devrait arriver sur le marché l'an prochain, alors que le monde l'attendait pour les décennies à venir. C'est le géant chinois de la batterie CATL qui a annoncé que sa ligne de production était déjà prête pour ce type d'innovation.

Des voitures électriques plus abordables, ce n'est plus un rêve mais bientôt une réalité. Une innovation que l'on attendait pour les décennies à venir a été présentée par le géant chinois CATL : des batteries non plus au lithium mais au sodium. Le premier constructeur mondial de batteries a définitivement une longueur d'avance : la ligne de production est déjà prête et les discussions avec les constructeurs ont débuté.

Un métal moins rare et donc moins cher

La batterie au sodium présente plusieurs atouts. Elle est moins inflammable que la batterie au lithium et surtout, il y a au moins 500 fois plus de sodium que de lithium dans la croûte terrestre, ce qui expliquerait pourquoi le prix du véhicule électrique serait en baisse avec ce type d'innovation. "C'est intéressant parce que ça permet d'avoir potentiellement des batteries moins chères puisque le métal de base est moins cher", explique le physicien et chercheur Greg De Temmerman.

Quant aux performances de la batterie, elles seront "un peu inférieures à ce qu'on a avec du lithium" mais elles resteront "assez acceptables", conclut le physicien. Sans compter que ces performances devraient encore évoluer aujourd'hui. La densité énergétique d'une batterie au sodium est 40% plus faible que celle d'une batterie au lithium. Le sodium reste donc moins performant que le lithium, mais le procédé est prometteur. Les batteries au sodium d'aujourd'hui sont de meilleure qualité que les batteries au lithium d'il y a sept ans.